Hand - Prépa JO (F) - La France se fait plaisir face au Japon en amical avant les Jeux Olympiques

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Bleues ont remporté largement leur premier match sur le sol japonais : une victoire 41-20 face au pays hôte qui fait du bien, avec le retour des blessées. Pour son troisième match de préparation, l'équipe de France a retrouvé le goût du succès. Après une large défaite (21-30) puis un nul (28-28) lors de la double opposition face à la Norvège début juillet à Bayonne, les Bleues ont largement battu le Japon, lundi, pour leur premier match sur l'archipel (41-20) et à six jours de leur entrée en lice aux Jeux Olympiques (23 juillet - 8 août), ce dimanche (14 h 30), face à la Hongrie. voir aussi Le calendrier des Bleues aux Jeux Olympiques Au-delà de la victoire, les joueuses d'Olivier Krumbholz se sont rassurées sur de nombreux points, notamment celui des blessures. Estelle Nze Minko (pied) et Méline Nocandy (cuisse) n'avaient pas encore joué de la préparation ? Les deux arrières ont été très en vue face aux Japonaises. La première, utilisée à droite comme à gauche (6 buts), n'a dévoilé aucune appréhension, à l'image de cette contre-attaque à toute vitesse (36e). La seconde s'est faufilée dans chaque intervalle façon chewing-gum, comme à son habitude (5 buts). Flippes à son aise à l'arrière Troisième blessée, Alexandra Lacrabère (adducteurs) a été moins en vue mais elle a joué elle aussi. Ne manque qu'Océane Sercien-Ugolin (cheville), restée en tribunes, mais la gauchère sera remplaçante au début des Jeux. Sur le poste d'arrière droite, qui concerne Lacrabère comme Sercien-Ugolin, Laura Flippes s'est montrée à son aise des deux côtés du terrain, jusqu'à sa sortie en fin de match (54e), semble-t-il légèrement touchée au coccyx. Outre ces retours, les Bleues ont affiché beaucoup de sérieux durant cette « Japan Cup ». À la différence des garçons dimanche (victoire 47-32), elles n'ont pas fait le trou immédiatement mais ont profité des nombreuses balles perdues japonaises (21 au total !) pour creuser régulièrement l'écart : 10-5 au quart d'heure, 18-11 à la pause, +10 en début de seconde période (34e) et finalement +21, sur un dernier but de la gardienne Cléopatre Darleux dans la cage vide adverse. Les statistiques françaises Japon - France : 20-41
Nocandy (5/5) ; Dancette (1/4) ; Coatanéa (4/8) ; Valentini (3/4) ; Pineau (2/3 dont 1/1 pen.) ; C. Lassource (cap., 6/7) ; Zaadi (4/4 dont 3/3 pen.) ; Niakaté (1/1) ; Flippes (3/3) ; Edwige (2/2) ; Foppa (3/3) ; Nze Minko (6/8) ; Lacrabère.
Gardiennes : Leynaud (4 arrêts dont 1 pen.) ; Darleux (6 arrêts, 1 but).
Sélectionneur : O. Krumbholz. Il reste six jours aux vice-championnes olympiques avant de débuter les Jeux, et un match amical avant ça, jeudi face au Monténégro, au lendemain de leur découverte du village olympique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles