JO - Hand (H) - Les Tops-Flops de France-Argentine : Richardson irrésistible, Abalo peu inspiré

·2 min de lecture

Alors que Melvyn Richardson s'est montré intraitable au tir face à l'Argentine samedi (33-27), Luc Abalo a beaucoup trop manqué d'efficacité sur son aile droite. Les tops Melvyn Richardson (note 8/10) : Sept sur sept au tir, c'est exceptionnel pour un arrière. On s'est cru revenu à Cologne en 2018, quand le gaucher, stratosphérique, avait mené Montpellier au triomphe en Ligue des champions. Signe d'une belle confiance, il prend un premier shoot très excentré qui fait mouche. Avant d'enchaîner, irrésistible, tirs à neuf mètres fulgurants et pénétrations tranchantes. Ludovic Fabregas (note 7/10) : La défense tricolore a dominé son sujet, à commencer par la charnière centrale composée par Fabregas et Luka Karabatic. Le Catalan y a ajouté un gros impact en attaque, sans fioritures (4/4 au tir). Avec ses solides prises de position, il a notamment alimenté la marque dans l'impressionnant début de seconde période des Bleus, qui a plié la partie. lire aussi La France s'impose contre l'Argentine Vincent Gérard (note 7/10) : Très saignant, le Parisien a fermé la cage tricolore dans le premier quart d'heure (quatre arrêts sur les sept premiers tirs), lançant les Bleus sur des bases idéales. Il s'est montré plus discret ensuite, mais a encore ajouté une parade sur penalty (26e) et une sur une contre-attaque de Federico Fernandez qui ont assommé les « Gladiatores ». Il a également signé une « passe décisive » en expédiant un tir lointain sur la barre argentine, immédiatement récupéré et converti par Ludovic Fabregas. Les flops Luc Abalo (note 3/10) : L'artiste de l'aile droite n'était pas très inspiré samedi. Il ouvre le score et intercepte un ballon en défense, mais se fait ensuite exclure sur un pied très évitable (15e). Surtout, dans les dernières minutes de la première période, il manque deux tirs totalement ouverts qui permettent à l'Argentine, pourtant largement dominée, de revenir dans la partie à la pause (12-10). Michaël Guigou (note 4/10) : Ménagé pour une douleur à une cuisse lors du dernier match amical, mercredi, le capitaine était titulaire samedi et a signé un match très sobre sur son aile gauche, convertissant son unique tir dans le jeu. Mais il n'avait pas réglé la mire sur penalty, manquant deux tentatives sur trois dont une qui a initié le temps faible français en fin de première période. lire aussi Le programme du hand aux JO

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles