JO: Vers l'asile dans l'UE pour l'athlète biélorusse Krystsina Tsimanouskaya, selon Beaune

·1 min de lecture
JO: VERS L'ASILE DANS L'UE POUR L'ATHLÈTE BIÉLORUSSE KRYSTSINA TSIMANOUSKAYA, SELON BEAUNE

PARIS (Reuters) - Plusieurs pays européens ont d'ores et déjà proposé d'accorder l'asile politique à la sprinteuse biélorusse Krystsina Tsimanouskaya, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

Krystsina Tsimanouskaya, qui devait prendre le départ du 200 mètres femme lundi, a manqué dimanche d'être rapatriée de force en Biélorussie après avoir critiqué ses entraîneurs pendant les Jeux olympique de Tokyo. Elle se trouve désormais sous la protection de la police japonaise.

"Un certain nombre de pays européens - nous le regardons avec nos partenaires - ont proposé, si on peut lui offrir dans les prochaines semaines ou les prochains jours l'asile politique, je crois que ce serait l'honneur de l'Europe de le faire", a-t-il déclaré sur RFI.

(Reportage Nicolas Delame, Myriam Rivet et Sudip Kar-Gupta, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles