JO - Natation (F) - Le 4x200 m des JO de Tokyo a été « dur physiquement et un peu émouvant » pour Charlotte Bonnet

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Françaises ont fini huitièmes du relais 4x200 m en 7'58''15, ce jeudi, aux JO de Tokyo. C'était la dernière course de Charlotte Bonnet, Assia Touati, Lucile Tessariol et Margaux Fabre au Japon. Charlotte Bonnet (huitième du relais 4x200 m des JO de Tokyo avec l'équipe de France) : « C'était dur physiquement et un peu émouvant. Je ne me suis pas dit que c'était la dernière (course au programme de ses JO). J'ai juste besoin de vacances, de souffler, retrouver la flamme que j'avais. Aujourd'hui (ce jeudi), je me bats et je ne lâche rien sur toutes mes courses, je n'ai aucune marge. Je ne peux pas me dire, avec mes meilleurs temps, que je vais passer en demies. Je dois donner tout ce que j'ai à chaque course. C'est compliqué. Je n'avais pas mieux que ce j'ai fait aujourd'hui mais je ne baisse pas les bras. Je suis contente d'avoir porté les filles en finale olympique, on ne s'en rend pas bien compte sur le moment mais on crée un lien, c'est une chance. » Lucie Tessariol « Avant la course, on savait que le podium était inatteignable. On voulait profiter à fond » Lucile Tessariol (huitième du relais 4x200 m des JO de Tokyo avec l'équipe de France) : « Avant la course, on savait que le podium était inatteignable. On voulait profiter à fond. Moi, c'était ma première finale olympique, Assia (Touati) aussi. On aurait voulu faire mieux sur le temps final (7'58''15) mais les finales le matin, c'est compliqué. Je suis quand même très heureuse d'avoir pu faire ça et j'espère pouvoir le refaire. » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo lire aussi Le programme et les résultats de la natation aux JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles