JO - Natation (H) - Maxime Grousset a « bien lancé le relais » 4x100 m français aux JO de Tokyo

·3 min de lecture

Auteur de son record personnel au départ du 4x100m (47''52) ce lundi, Maxime Grousset, comme Florent Manaudou, Clément Mignon et Mehdy Metella, était satisfait de la prestation française, synonyme de sixième place aux JO de Tokyo. Maxime Grousset (6e avec le 4x100m français en 4'11''09, 2e meilleur temps au départ en 47''52, nouveau record personnel) : « J'ai senti que j'avais très bien lancé ce relais et qu'à la fin, je rattrapais (l'Américain) Caeleb (Dressel, meilleur temps en 47''26). Je savais que j'avais bien lancé le relais pour le reste de l'équipe. Je pensais que ça allait tenir un peu plus longtemps près des Américains. Je savais que c'était quasiment mission impossible. Le plus important, c'était de les tenir le plus longtemps et sur la fin, Mehdy (Metella) n'a plus trop la vague qui lui permet d'avancer. On fait un bon relais. » Florent Manaudou : « Je savais que ça allait faire mal, je ne m'entraîne pas spécifiquement pour le 100 m, mais c'est un bon 100 m. C'était un bon relais de nous quatre, c'est dommage qu'on n'arrive pas à passer encore un petit step. Mais pas de regrets. Ce relais, on le disait mort depuis deux, trois ans et on est en finale olympique, on se battait pour une médaille. Personnellement, j'ai fait un bon 100 m, ça pique un peu dans les 20 derniers mètres, mais c'est un très bon temps. » Clément Mignon « Ce nouveau relais est à son balbutiement » Clément Mignon : « C'est mitigé, on veut toujours faire mieux, et la finale était vachement ouverte. On pouvait faire sixièmes comme accrocher un petit podium. Il y a ce côté un peu amer et d'un autre côté, après (les JO de) Rio (en 2016), le relais s'est un peu désagrégé, ça a un peu battu de l'aile. Au final, en quatre ou six mois, on a recréé une dynamique plus que correcte. Ça a mis plus de temps que prévu pour qu'il y ait une nouvelle vague. Ce nouveau relais est à son balbutiement et ça ne peut qu'aller mieux. Le but, c'était d'accrocher les Ricains, on se doutait qu'ils allaient mettre Dressel au start. Notre idée, c'était que Max et Flo s'attachent du mieux qu'ils puissent aux Ricains et nous de tenir derrière. C'était la mission. Max a fait un super temps, je lui souhaite vraiment de rester à ce niveau toute cette compétition. » Mehdy Metella : « Je fais mon retour au haut niveau, c'est un peu dur de travailler les deux nages quand tu reviens de blessure. Toute l'année, j'étais au fond du gouffre. Cette année, je n'ai pas trop travaillé le crawl. Le point faible du 4x100 m, c'était moi. Vous pouvez cracher sur moi pendant un ou deux jours, pas plus, je vous le permets. C'est quand même satisfaisant, on grappille par rapport aux dernières finales aux Championnats d'Europe et du monde. » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo lire aussi Le programme de la natation aux JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles