JO - Paris 2024 se fiance à Milano Cortina 2026

·1 min de lecture

Les comités d'organisation des Jeux de Paris 2024 et Milano Cortina 2026 ont signé, mardi, un accord de coopération afin de partager leur expérience et mener des actions communes. L'amitié franco-italienne a désormais sa déclinaison olympique. Mardi midi (au Japon), Tony Estanguet et Giovanni Malago, respectivement présidents de Paris 2024 et Milano Cortina 2026, ont signé un accord de collaboration au cinquième étage du Club France à Tokyo. « C'est juste le début de notre coopération », souligne Tony Estanguet en précisant que les actions vont se décliner au fil des mois. « On veut apprendre des choses de Paris, car Paris c'est Paris, la France c'est la France et Tony c'est Tony », sourit Giovanni Malago. « On a besoin de se soutenir, encore plus dans cette période », poursuit le dirigeant qui préside aussi le comité national olympique italien (CONI). lire aussi Toute l'actu de Paris 2024 En théorie, l'axe franco-italien « s'inscrit dans les grands principes de l'agenda olympique 2020+5 du CIO qui encourage une plus grande collaboration entre les parties prenantes des Jeux », souligne le communiqué. En pratique, il pourra prendre des formes multiples. « Des partenaires de Milan-Cortina 2026 pourraient être intéressés par Paris 2024 et faire la continuité avec avec nous », souligne Giovanni Malago. Une volonté commune de casser les codes Plus inédit, Paris 2024 étudie par exemple la possibilité de faire passer le relais de la flamme par Milan, la capitale économique italienne n'étant pas si loin de la frontière française. Les deux comités pourraient également lancer des applications communes ou encore élargir le programme des observateurs, qui consiste à envoyer des équipes pour observer le déroulement des Jeux précédents, aux tests events. Des échanges devraient aussi se faire entre les collaborateurs des deux comités, Paris 2024 accueillant des salariés en détachement de Milano Cortina 2026, comme le comité l'a fait avec un collaborateur de Tokyo 2020 spécialiste de technologie. Des membres de l'équipe parisienne pourraient aussi poursuivre l'aventure avec les Jeux d'hiver italiens. « On a une mission commune, faire en sorte que nos Jeux soient différents », résume Giovanni Malago, qui partage avec Tony Estanguet la volonté de casser les codes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles