JO - Paris 2024 - Tony Estanguet veut des cérémonies d'ouverture ou de clôture dans les rues de Paris

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Tony Estanguet estime que la Seine pourrait servir de fil conducteur à un des événements clés des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Tony Estanguet a indiqué dans une interview au site du journal Le Monde qu'il envisageait d'organiser tout ou partie des cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024 « au coeur de la ville ». Il donnerait ainsi corps à une idée lancée durant la phase de candidature par la maire de Paris Anne Hidalgo et poussée depuis un peu plus de deux ans par le président du Comité international olympique Thomas Bach, suite au succès remporté en 2018 par la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de la Jeunesse dans les rues de Buenos Aires. « On doit rester ambitieux » « Je souhaite des alternatives au modèle classique dans un stade, pour l'ouvrir au coeur de la ville, a indiqué le président du comité d'organisation des Jeux Olympiques 2024. On réfléchit à la place que pourrait avoir la Seine. Les quais peuvent accueillir beaucoup de monde, cela permettrait d'utiliser et valoriser un patrimoine existant plutôt que de créer artistiquement des tableaux dans un stade et nous serions en lien avec la Seine-Saint-Denis grâce aux canaux. [...] Mon objectif est de pouvoir peut-être faire deux cérémonies au Stade de France et deux à Paris (Jeux Olympiques et Paralympiques confondus). Essayer d'innover pour être la première édition des Jeux où des cérémonies se tiendront en dehors du stade. » lire aussi Le sort de Paris 2024 n'est pas lié à celui de Tokyo 2020 selon Tony Estanguet Estanguet précise qu'il devrait y avoir un accès gratuit et un autre payant. « La sécurité sera bien sûr, un facteur clé de la décision, comme elle l'est depuis le début de ce projet. Mais on a beaucoup d'expérience, continue le triple champion olympique. [...] Des études de faisabilité sont lancées dès maintenant. mais on doit rester ambitieux. » Le directeur de cabinet de Tony Estanguet, Michaël Aloïsio, a précisé que l'opération était en phase d'études et que le concept devrait être arrêté d'ici la fin de l'année. Il espère également qu'à cette échéance seront finalisées les stratégies liées au parcours de la flamme et au recrutement des volontaires.