JO de Paris : Tony Estanguet en dit un peu plus sur la 3e phase de vente des billets

Amélie Oudéa-Castéra et Tony Estanguet, lors de la signature du protocole de la cérémonie d’ouverture des JO et des Jeux paralympiques à l’hôtel Beauvau, à Paris, le 23 mai 2023.
Amélie Oudéa-Castéra et Tony Estanguet, lors de la signature du protocole de la cérémonie d’ouverture des JO et des Jeux paralympiques à l’hôtel Beauvau, à Paris, le 23 mai 2023.

JO DE PARIS - C’est un sujet qui revient régulièrement sur la table depuis la mise en vente des places pour les JO. Confronté à une vague de critiques sur les prix jugés trop élevés, le patron du comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris, Tony Estanguet, a de nouveau défendu ce mardi 23 mai son modèle de billetterie, évoquant un « succès » avec déjà 6,8 millions de billets vendus sur les 10 millions disponibles.

« À quatorze mois des Jeux, on a déjà vendu 6,8 millions de billets. Cela démontre un engouement très fort. C’est un succès important en termes de ventes, qui dépasse nos objectifs », a assuré le patron du Comité d’organisation des Jeux olympiques (Cojo) lors d’un point presse.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Près de « 5,2 millions » de billets ont été écoulés sur les 8 millions disponibles pour le grand public sur les deux phases de vente, dont la deuxième vient de se clôturer, a-t-il précisé. Après avoir vendu 3,25 millions de billets lors de la première phase de vente par packs, « 1,89 million » ont été vendus à l’unité, a expliqué Tony Estanguet.

Pour atteindre le chiffre de 6,8 millions, il faut ajouter 1,6 million de billets vendus sur les 2 millions réservés pour les collectivités, l’État et les officiels, a précisé le patron du Cojo.

Il reste donc près de 2,8 millions de billets pour le grand public, des sésames que les fans de sport pourront peut-être tenter d’obtenir lors d’une nouvelle phase de vente envisagée « cet été », a indiqué Tony Estanguet. C’est donc plus tôt que prévu : initialement, cette troisième phase devait s’ouvrir à l’automne.

Selon Le Monde, des places vendues sur le principe du premier arrivé premier servi seront notamment mises en vente pour le football, le golf, la voile et le basket. Pour ce dernier sport, il s’agira seulement de la partie du tournoi organisée à Lille.

La date pour les places des Jeux paralympiques connue

Pour le football, c’est à ce moment-là que seront vendues les places pour les matches de poule des Bleues et des Bleus.

Ce mardi, de nouveaux détails ont aussi été donnés sur la billetterie pour les Jeux paralympiques. Elle ouvrira officiellement le 9 octobre, toujours sur Tickets.paris2024.org. Environ 2,8 millions de places seront proposées, sans tirage au sort. Les prix s’échelonneront de 15 à 100 euros, avec la moitié des billets à 25 euros ou moins, dont 500 000 à 15 euros, pour tous les sports.

Interrogé sur la vague de protestations qui a accompagné les deux premières phases de vente, et sur la remise en cause de l’idée de Jeux « populaires », Tony Estanguet a dit « assumer » la « stratégie tarifaire ».

« L’accessibilité de Jeux “populaires” se traduit par le volume et les tarifs des billets. On considère qu’avec quatre millions de billets à 50 euros et moins, un million à 24 euros mais aussi des épreuves gratuites (...) notre engagement de Jeux ouverts au plus grand nombre (...) est tenu », a-t-il répondu, reconnaissant la « frustration » des acheteurs avec un million de places écoulées en 36 heures lors de la 2e phase.

« Ce qui veut dire que 3 millions de personnes (il y avait 4 millions d’inscrits pour le tirage au sort, NDLR) n’avaient plus la visibilité de ces places puisqu’elles étaient épuisées », a-t-il ajouté. « On savait depuis le début qu’on ne pourrait pas répondre à la demande qui est beaucoup plus importante que l’offre disponible ».

Les recettes de billetterie doivent rapporter près de 1,4 milliard d’euros sur un budget global de 4,4 milliards d’euros du comité d’organisation.

À voir également sur Le HuffPost :

Vinicius victime de racisme : trois personnes arrêtées à Valence

Knollsy, le supporter de légende de West Ham, qui a fait face aux ultras déchaînés, acclamé en héros