JO: Simone Biles décroche le bronze à la poutre, sa 7e médaille olympique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Simone Biles décroche le bronze à la poutre, sa 7e médaille olympique (Simone Biles remporte le bronze à la poutre le 3 août. Photo par Laurence Griffiths/Getty Images) (Photo: Laurence Griffiths via Getty Images)
Simone Biles décroche le bronze à la poutre, sa 7e médaille olympique (Simone Biles remporte le bronze à la poutre le 3 août. Photo par Laurence Griffiths/Getty Images) (Photo: Laurence Griffiths via Getty Images)

JO - La superstar de la gymnastique Simone Biles a remporté ce mardi 3 août la médaille de bronze lors de la finale de la poutre aux JO de Tokyo, derrière la Chinoise Guan Chenchen qui devient championne olympique et succède à l’Américaine.

À l’arrêt depuis une semaine, Simone Biles, quadruple championne olympique à Rio, a obtenu la note de 14,000 points avec un exercice simplifié à la poutre. Elle a été devancée par Guan avec 14,633 points et par une autre gymnaste chinoise Tang Xijing (14,233 pts).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’athlète star repartira donc de Tokyo avec deux médailles: l’argent, remporté par les États-Unis lors du concours général par équipes et celle de bronze.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Elle a été longuement ovationnée lors de la remise des médailles. Au début des JO, Simone Biles avait annoncé qu’elle se retirait du concours par équipe.

“Je dois faire ce qui est bon pour moi et me concentrer sur ma santé mentale et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être, c’est pourquoi j’ai décidé de prendre du recul et de laisser les autres filles faire le boulot”, a déclaré la championne américaine de 24 ans. ”En arrivant à la salle, j’ai senti que je combattais déjà tous ces démons, mais je me suis dit: ‘Il faut mettre sa fierté de côté et être là pour l’équipe’.”

À voir également sur Le HuffPost: Médaillé de bronze, Teddy Riner remercie tous ceux qui l’ont soutenu

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles