JO - Skateboard - Alexis Jauzion, juge aux JO, sur la façon de noter les skateurs : « On veut éviter d'avoir des robots »

·3 min de lecture

Avant le début des épreuves de skateboard (le street hommes à 1h30 dimanche), pour la première fois aux JO, Alexis Jauzion, juge international à Tokyo, nous explique comment sont notés les skateurs. « Lors d'un run, que regardez-vous pour noter ?
Il y a des critères objectifs : la façon dont les figures sont faites, la hauteur, si tu mets la main, la fluidité, la longueur d'un grind ou un slide (quand la planche glisse sur un rail par exemple)... Après, il y a des critères subjectifs, le style, la créativité : le sel et le poivre que tu mets sur ton plat. On essaie de se détacher de ce qui est à la mode et on fait aussi très attention à la répétition, car tout évolue très vite. Ce qui valait un 90 il y a 5 ans, ce n'est plus le cas maintenant. Quelle est la valeur d'une figure ? Ça dépend de plein de choses, on ne peut pas attribuer de valeur comme au patinage artistique. On ne peut pas mettre le skateboard dans une case, comme un sport où tu chronomètres et c'est le meilleur temps qui gagne. Il n'y a pas de point précis pour une figure. lire aussi Le dilemme olympique du skateboard Comment est noté le style, ce critère très subjectif ?
C'est propre à chaque juge, ce qu'on aime ou pas. Attention, on ne peut pas tout baser sur le style : si tu fais 0 figure, mais avec un bon style, tu n'auras pas 80 sur 100. C'est arrivé par le passé, mais ce n'est plus le cas. « La créativité est très importante, les skateurs inventent tous les jours des figures. » Et l'originalité ?
Parfois, tu fais un truc que tout le monde sait faire, c'est impressionnant pour le public (non-connaisseur) parce que c'est haut, il y a ce côté show, mais pas forcément très technique ou original. Et certaines figures ne valent plus beaucoup de points car tout le monde les fait. Quand tu es en qualifications, tu en vois 100 passer et tu vois des runs qui sont construits de la même façon, les mêmes figures aux mêmes endroits... Ça, on aime pas. La créativité est très importante, les skateurs inventent tous les jours des figures. Surtout, on veut éviter d'avoir des robots skateurs, qui font la même chose. Comment gérez-vous les réclamations ou les demandes de la part des staffs ?
Avant, c'était mal vu de réclamer, ce n'était pas l'état d'esprit. Là, on a dû mettre tout un protocole en place, car beaucoup de pays émergents viennent nous voir, ceux qui ont construit quelque chose seulement parce que le skate est aux JO, et nous posent des questions aberrantes pour des gens comme nous qui pratiquons depuis 30 ou 40 ans. Il y a par exemple des coachs chinois qui voulaient savoir si ça valait plus de points en backside ou frontside (le sens de rotation)... mais ça dépend de ce que tu fais, comment tu le fais. Il faut pratiquer pour ressentir ces choses-là. Ils veulent savoir car ils ont un budget, ils jouent leur job. Mais c'est compliqué d'expliquer comment marquer des points à quelqu'un de novice. Ce n'est pas évident, c'est une bataille au quotidien. voir aussi Explore : Baby boss, 13 ans et déjà patronnes Beaucoup de très jeunes, de 13 ans par exemple comme Sky Brown ou Rayssa Leal, sont favorites pour le podium. Est-ce que les jeunes sont parfois surnotés ou est-ce mérité ?
C'est totalement mérité. Il n'y a pas photo. Rayssa (Leal, numéro 2 mondiale) est très forte. Son niveau, par rapport à des nanas qui ont 5 ou 10 ans de plus qu'elle, est incroyable. Sky (Brown, numéro 3 mondiale) aussi. L'âge a eu une influence sur la note, mais depuis quelques saisons, ça n'en a plus trop. Par contre, ça transparaît dans la façon de skater. Quelqu'un qui a beaucoup d'expérience est capable de changer son run, de faire des choses créatives, plus que quelqu'un qui skate depuis 3 ans. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles