JO - Surf (H) - Michel Bourez dominé par Gabriel Medina en quarts de finale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dernier représentant français dans l'épreuve de surf, Michel Bourez a été éliminé ce mardi par le Brésilien Gabriel Medina. Cette fois, c'est véritablement fini pour le clan des surfeurs français aux JO de Tokyo. Après les éliminations de Johanne Defay, Pauline Ado et Jérémy Florès lundi en 8es de finale, c'est Michel Bourez qui s'est fait sortir ce mardi matin lors des quarts de finale sur le spot marron de Tsurigasaki Beach. lire aussi Surf : les résultats Le Tahitien avait un client extrêmement redoutable en face de lui : Gabriel Medina. Le Brésilien, double champion du monde (2014 et 2018), est actuellement en tête du classement mondial, réalisant une saison impressionnante sur le circuit pro avec pour l'instant cinq finales en six manches - il en reste deux (Mexique et Tahiti en août) avant les play-offs de septembre. Un tube mal payé pour Bourez, comme pour Florès Dans des conditions toujours aussi difficiles (vagues très aléatoires et souvent très courtes), Michel Bourez ne s'est pas démonté. Le "Spartan" a scoré deux bonnes vagues : au milan de la série, il a obtenu un 6,73 sur deux grosses manoeuvres avant de finir avec un énorme tube, seulement noté 6,93. Comme Jérémy Florès la veille, les juges n'ont pas été sensibles à la figure reine, Tsurigasaki étant un beach break, donc devant faire la part belle aux carves et aux aerials...

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Michel Bourez a terminé la série avec un très honnête total de 13,66. Mais Gabriel Medina, véritable machine à gagner, a fait la course en tête pendant les trente minutes du heat notamment grâce à un 6,33 puis surtout un air 540 stratosphérique noté 9. Avec 15,33, le surfeur de Maresias avait atteint le plus gros total depuis le début de la compétition masculine, battu depuis par Italo Ferreira avec 16,30 dans la série suivante. En demi-finales, il sera opposé à la star japonaise Kanoa Igarashi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles