JO - Tennis (H) - Alexander Zverev survole la finale des JO de Tokyo face à Karen Khachanov

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Intouchable depuis la seconde moitié de sa demi-finale contre Novak Djokovic, l'Allemand Alexander Zverev a surclassé le Russe Karen Khachanov, dimanche, en finale, pour devenir champion olympique (6-3, 6-1). 

En totale confiance, Alexander Zverev est devenu dimanche champion olympique de tennis en surclassant, en finale des JO de Tokyo, le Russe Karen Khachanov (6-3, 6-1 en 1h19).

Lire aussi Le tableau 

Depuis qu'il a été mené 6-1, 3-2, break, en demi-finales face à Novak Djokovic, vendredi, l'Allemand est passé dans une autre dimension. Dans la foulée de l'élimination du numéro un mondial à grand renfort de coups gagnants (1-6, 6-3, 6-1), Zverev, n°5 mondial, a laminé Karen Khachanov (25e) en le dominant dans tous les secteurs du jeu. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Généralement redoutable côté revers, Zverev s'est montré particulièrement percutant en coup droit lors de cette finale. C'est grâce à ce coup qu'il a breaké à 1-1 dans la première manche, créant une première brèche dans le mental adverse. Il n'a ensuite pas été menacé sur son service, concluant le premier set sur un second break. Son premier jeu de la deuxième manche ressembla à un résumé de son état du moment : un service gagnant, un coup droit gagnant, deux revers hors de portée et un Khachanov assommé, qui offrit le break au jeu suivant. Sa cause était entendue. 

lire aussi Toute l'actu du tennis aux JO de Tokyo 

Il ne lui reste « plus qu'à » gagner en Grand Chelem 

Historiquement, Alexander Zverev avait toujours eu du mal face à Karen Khachanov. Si les deux hommes s'étaient partagé équitablement leurs quatre premiers duels, le Russe avait remporté facilement les deux derniers, à Bercy en 2018 (6-1, 6-2) puis à Montréal il y a deux ans (6-3, 6-3). Mais Zverev a visiblement gonflé son capital confiance à un niveau rarement voire jamais atteint, après avoir battu Djokovic vendredi. Impressionnant dans sa faculté à retourner long, imperturbable jusqu'à la fin de la finale, il a décroché haut la main la première médaille d'or en simple du tennis allemand depuis le titre de Steffi Graf, en 1988.

À 24 ans, Alexander Zverev compte désormais un titre olympique, un Masters et quatre Masters 1000. Finaliste à l'US Open 2020, demi-finaliste à l'Open d'Australie 2020 et à Roland-Garros 2021, il est facile de déterminer quelle est la prochaine étape qu'il a cochée sur son agenda.

Lire sur L'Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles