JO - Tokyo 2020 - Plusieurs pays annoncent la vaccination de leurs athlètes avant les JO

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Israël, le Danemark, la Hongrie et la Belgique ont l'intention de faire vacciner contre le Covid-19 tous leurs athlètes qui doivent participer aux Jeux olympiques de Tokyo, selon leurs comités olympiques respectifs. Alors que la question de rendre la vaccination obligatoire pour les athlètes qui participeront aux prochains JO de Tokyo (23 juillet- 8 août) fait l'objet de controverse, le Comité national olympique israélien a annoncé ce mercredi avoir l'intention de faire vacciner tous ses athlètes d'ici le mois de mai. « D'ici la fin mai 2021, tous seront complètement vaccinés contre le coronavirus », a détaillé l'institution, dont le pays est celui qui vaccine le plus dans le monde, avec 29 % de sa population ayant déjà reçu au moins une dose. Le processus est déjà bien avancé puisque « 50 % de la délégation d'athlètes olympiques israéliens à Tokyo ont déjà été vaccinés », a déclaré une porte-parole du Comité à Reuters. lire aussi Vacciner les sportifs pour Tokyo fait débat Le Danemark et la Hongrie emboîtent le pas Dans la foulée, c'est le chef de mission danois, Soren Simonsen qui a déclaré « qu'environ 150 athlètes et 200 officiels » recevraient le vaccin. Le pays nordique prévoit plus largement d'ouvrir la vaccination aux personnes en bonne santé à partir du mois d'avril. Le Comité national Olympique hongrois a pour sa part affirmé que ses athlètes seraient vaccinés « dans quelques semaines ». Plus prudent, le Comité olympique belge a demandé à son gouvernement de fournir "400 à 500" vaccins pour les athlètes olympiques et leur entourage qui se rendront aux Jeux de Tokyo, mais insiste sur le fait qu'il ne demande pas de traitement préférentiel. lire aussi Les Jeux, toujours et malgré tout Débats autour du vaccin Au contraire de ces pays, certains États hésitent à donner la priorité aux athlètes plutôt qu'à ceux qui ont le plus besoin du vaccin. Le président de World Athletics, Sebastian Coe, a notamment déclaré qu'il était contre le concept de vaccinations obligatoires et qu'il n'aimait pas l'idée que les athlètes aient la priorité sur les personnes vulnérables ou les travailleurs en première ligne. Le débat autour de la vaccination obligatoire des athlètes concentre toutes les attentions ces dernières semaines, plus particulièrement depuis qu'une grande partie du Japon est en état d'urgence en raison d'une troisième vague d'infections par le Covid-19. Les organisateurs ont cependant promis de poursuivre les Jeux, qui doivent s'ouvrir le 23 juillet après avoir été reportés d'un an en raison de la pandémie. lire aussi Le CIO travaillerait avec l'OMS pour vacciner les athlètes