JO Tokyo 2020 : Primes, tenues officielles, candidats au drapeau : l’actu des Bleus à J-100

Thomas
·2 min de lecture
JO France
Ils ont tous la même passion et se rejoignent derrière les couleurs de l’équipe de France Olympique.

« Nous ne formons qu’un » et ce « nous », est celui des athlètes des équipes de France olympiques et paralympiques, qu’il ne faut plus dissocier désormais. Mû par la même passion et tenus aux mêmes efforts, les voilà donc désormais tous unis derrière une même barrière : celle de l’équipe de France.

Les équipe de France unies sous la même bannière

Ce mercredi, à 100 jours de l’ouverture des Jeux de Tokyo 2020, Marie-Amélie Le Fur et Denis Massiglia, représentants de l’olympisme national sont venus donner toutes les infos des Bleu(e)s, dans la dernière ligne droite. Le Ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer également, en dévoilant le montant des primes des médailles, communes à tous les athlètes : 65 000 euros pour l’or, 25 000 euros l’argent et 15 000 le bronze. Ce sont des montants jamais atteints, mais sur lesquels les lauréats seront imposables.

Des primes aux JO de Tokyo 2020 plus conséquentes que jamais

Pour sa dernière olympiade, avant passage de témoin à Le Coq Sportif, Lacoste a dévoilé les tenues officielles de la délégation. Avec un ensemble pour la cérémonie d’ouverture, un autre pour accompagner les podiums et enfin un troisième, dit « village ». Enfin, sur les 350 à 400 athlètes nationaux espérés pour les Jeux de Tokyo (présents dans 31 des 33 fédérations sportives en compétitions), 27 ont participé au clip de campagne commun à la France.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

19 candidats et 4 élus pour être les porte-drapeaux

Et 19 sont candidats au rôle très envié de porte-drapeaux. Un homme et une femme seront choisis pour les olympiques et les paralympiques. Onze femmes et huit hommes sont dans la liste, c’est le public qui va en décider. La date du verdict n’a pas été fixé. Ni, d’ailleurs, le nombre de médailles espérées pour les JO : « une quarantaine », alors que du côté paralympique, l’ambition est forte avec 35 breloques visées, contre 27 à Rio.