JO de Tokyo : Christine Mboma, la sensation namibienne du 200 m

·1 min de lecture
La Namibienne Christine Mboma est devenue vice-championne olympique à Tokyo avec le temps de 21 sec 81au 200 m.  
La Namibienne Christine Mboma est devenue vice-championne olympique à Tokyo avec le temps de 21 sec 81au 200 m.

Jusqu?ici, les dieux de l?Olympe n?avaient couronné qu?un seul Namibien : le sprinteur Frankie Fredericks qui avait décroché la médaille d?argent sur 100 et 200 m aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 et d?Atlanta en 1996. Ce 3 août, ils ont jeté leur dévolu sur la jeune Christine Mboma devenue vice-championne olympique du 200 m derrière l?intouchable sprinteuse jamaïcaine Elaine Thompson-Herah.

À LIRE AUSSIJO de Tokyo : le Marocain Soufiane El Bakkali sacré au 3.000 m steeple

Une médaillée récente sur la distance

Pour une sensation, Christine Mboma est vraiment une sensation. Coureuse de 400 m à la base, la Namibienne s?est vue interdire de participer à sa distance de prédilection en raison du règlement sur l?hyperandrogénie qui interdit aux athlètes féminines de compétir si les examens médicaux leur attribue un taux au-delà d?un certain seuil. Pour la petite histoire, c?est au vu de cette disposition que la Sud-Africaine Caster Semenya a été empêchée de participer à certaines compétitions à partir de 2018.

Âgée de 18 ans, Christine Mboma a donc d'abord étalé son talent en devenant sur 400 m, à la fin du mois de juin dernier, la 7e meilleure performeuse de tous les temps. Pour les Jeux olympiques de Tokyo, c?est le Comité olympique namibien qui a annoncé qu?elle ne concourrait pas pour le tour de piste. À ce moment-là, l?option du 200 m s?est imposée. Premier rendez-vous avec un demi-tour de piste de haut niveau : le 29 mai dernier. Son temps ce jour-là [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles