JO de Tokyo: vers la mise en place d'une "bulle olympique" pour les athlètes français

RMC Sport

Une réflexion est menée actuellement pour permettre aux athlètes français engagés aux Jeux olympiques de Tokyo (24 juillet-9 août) de préparer l'échéance dans les meilleures conditions, compte tenu de la pandémie de coronavirus. Cette réflexion est menée par Philippe Bana, président de l'Association des directeurs techniques nationaux en coopération avec les différentes parties prenantes: Matignon, le ministère des Sports et l'Agence nationale du Sport.

L'idée est de développer une "bulle olympique": un ou plusieurs lieux sur le territoire qui permettraient d'accueillir les athlètes de manière individuelle afin qu'ils puissent s'entraîner et préparer au mieux les JO. Ces lieux seraient sécurisés et répondraient aux normes sanitaires imposées actuellement par le gouvernement. "Il ne s'agit pas de demander une mesure d'exception" précise Philippe Bana auprès de RMC Sport.

Une décision pourrait être prise dans les prochain jours. Ce dispositif, s'il est acté, ne devrait cependant pas être mis en place avant la fin de la quinzaine.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le CIO reste "pleinement engagé"

Le Comité international olympique (CIO), qui a tenu mardi matin une réunion téléphonique de sa Commission exécutive, assure rester "pleinement engagé" concernant les JO et estime dans un communiqué que "toute spéculation à ce stade serait contre-productive", en référence à un éventuel report ou annulation. Le CIO s'est de nouveau dit "confiant que les nombreuses...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi