JO de Tokyo : pourquoi le Japon peut encore faire marche arrière

Célia Sommer
·1 min de lecture

Les Jeux olympiques de Tokyo ont été programmés du 23 juillet au 8 août prochains. Mais les incertitudes liées à la pandémie de Covid-19 et aux conditions sanitaires font craindre le pire concernant la tenue du plus gros événement sportif au monde. Voici les raisons pour lesquelles les Jeux pourraient ne pas avoir lieu.

♦ Parce que des hommes politiques ne l'excluent pas

Le numéro 2 du principal parti au pouvoir, Toshihiro Nikai, a réagi, jeudi 15 avril, à la nouvelle vague de contaminations à laquelle doit faire face le Japon. Le pays a recensé plus de 4 000 nouveaux cas mercredi 14 avril, un niveau qui n'avait plus été observé depuis fin janvier sur son territoire. "Nous devrons annuler (les Jeux, ndlr) sans hésiter si ce n'est plus possible" de les organiser, a déclaré le secrétaire général du Parti libéral-démocrate (PLD), dans un entretien à la chaîne de télévision japonaise TBS. "Si les infections se répandent à cause des Jeux olympiques, je ne sais pas à quoi ils servent", a-t-il ajouté.

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, a toutefois relativisé les propos de Toshihiro Nikai, en évoquant "une option" et rien de plus, a rapporté l'AFP. "Je le...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi