JO de Tokyo: le report "n'arrange pas vraiment" Mayer

RMC Sport

Sur le papier, Kevin Mayer semble être l'un des gagnants du report des Jeux olympiques de Tokyo. Trahi par son corps avec des douleurs au tendon d’Achille, à l’ischio-jambier gauche et au genou droit lors des derniers Mondiaux de Doha, où il avait été contraint d'abandonner son décathlon, le Français n’a participé à aucune compétition depuis et devait réaliser les minima pour les JO aux Etats-Unis au mois d’avril. Le champion du monde 2017 peut aujourd'hui prendre son temps pour performer à l’automne et se concentrer sur l'an prochain.

"Ça ne m'arrange pas vraiment"

Pourtant, Mayer l'assure, ce report n'est pas forcément pour lui plaire. "Je sais pas si ce report est bénéfique pour moi. Mon tendon d’Achille m’a vachement emmerdé ces derniers mois, depuis Doha. J’avoue que je n'étais pas certain d’être totalement remis avant de faire mes minimas pour les Jeux. Mais depuis trois semaines, je n'ai plus du tout mal et je carbure à fond donc je pense que j’aurais vraiment été au top début août. Donc ça ne m’arrange pas vraiment. Après, peu importe le moment, on va dire que ça me laisse un an de plus pour me préparer", explique-t-il au micro de RMC Sport.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pour lui, la décision du Comité international olympique de reporter les JO n'a rien de surprenant, en raison de l'épidémie de coronavirus. "Je ne sais pas si je peux dire que je suis satisfait parce que je voulais faire les Jeux cet été. C’est un peu dur. Mais au vu...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi