JO de Tokyo: ce robot aurait pu être utile aux États-Unis contre la France

·1 min de lecture

JEUX OLYMPIQUES 2020 - Ce dimanche 25 juillet, le début du basket-ball aux Jeux Olympiques a été marqué par un choc. L’équipe américaine, grande favorite pour la médaille d’or, a perdu contre la France lors de son premier match. Mais quelque chose d’autre a retenu l’attention durant la mi-temps de ce match, c’est “CUE”, le robot basketteur, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

CUE a la caractéristique d’être très peu mobile, mais très adroit au tir. Durant la mi-temps du match, il a su montrer l’étendue de ses talents en effectuant un lancer franc, puis un tir à 3 points, pour terminer sur un tir du milieu de terrain.

Le robot basketteur créé par Toyota est aussi grand qu’un joueur professionnel (il mesure plus de 2 mètres). Comme l’explique Business Insider, la machine utilise un ensemble de capteurs sur son corps pour déterminer ses tirs en fonction de sa distance par rapport au panier. CUE ajuste ensuite ses mains en conséquence pour aligner le “tir parfait”.

Ce robot capable de mieux tirer que certains basketteurs professionnels pourrait-il remplacer un athlète humain ? CUE est tout de même très limité par sa mobilité (il se déplace sur un ensemble de roues sous ses pieds) et il a besoin de 15 secondes pour préparer son tir. Un joueur assez grand et capable de sauter haut peut donc facilement contrer le tir de CUE. Et même si des versions améliorées du robot sortent à l’avenir, il est difficile de l’imaginer s’en sortir face à des humains.

À voir également sur Le HuffPost: JO de Tokyo: Les avions de l’armée japonaise dessinent les anneaux olympiques dans le ciel

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles