JO - Volley (H) - Les Bleus sont « encore en convalescence », estime Laurent Tillie après la victoire contre la Tunisie

·4 min de lecture

Facilement victorieuse de la Tunisie (3-0) aux JO de Tokyo, l'équipe de France a remis un peu d'ordre dans son jeu, ce lundi, après la défaite initiale face aux États-Unis (0-3). Tout n'est pas encore parfait, mais le succès est net et est capital pour les Bleus. Jenia Grebennikov (libéro de l'équipe de France, après la victoire contre la Tunisie, 3-0) : « C'est un match où on a fait les choses sérieusement, on a été concentrés. On a eu des doutes après la défaite contre les Américains(0-3, samedi), qui était sèche. Ce n'était pas un match parfait, mais on retrouve notre jeu petit à petit et le résultat est là. On est douze mecs qui ont envie de jouer, chacun a déjà prouvé qu'il avait le niveau. Les changements, ça, c'est le boulot du staff. » Barthélémy Chinenyeze (central de l'équipe de France) : « On a eu une bonne réaction. La réaction qu'il fallait. Gagner le match 3-0 contre la Tunisie, c'était le bon plan. On a réussi à montrer un autre visage. Même quand on a été parfois derrière, on a continué à se battre, on a retrouvé ce petit esprit, ce petit truc. Et maintenant, on va continuer comme ça. Avec Antoine (Brizard), ça a super bien marché. Au début, il a fallu se régler sur un ou deux ballons, mais après, c'est parti comme il fallait. On se trouve super bien, ça marche bien. » Antoine Brizard (passeur de l'équipe de France) : « Il y a moins de hiérarchie qu'avant, on est sur un même pied d'égalité avec « Totti » (Benjamin Toniutti). C'était important pour l'équipe que l'on se relance avant tout et qu'on gagne ce match. Il fallait aussi relativiser la défaite du premier jour, par rapport au niveau des Américains sur ce match. Il fallait évacuer la pression de ce match, car on savait que l'on devait gagner. C'est très bien qu'on l'ait fait 3-0. Ma priorité, sur ce match, c'était le résultat. Après, je voulais mettre tout le monde dedans, dans les meilleures conditions possible. Mettre tout le monde en confiance, récupérer tout le monde avant le gros match contre l'Argentine (mercredi, 7 h 20). » lire aussi Le programme et les résultats du volley-ball aux JO de Tokyo Trévor Clévenot, réceptionneur-attaquant de l'équipe de France « On est entrés avec un autre état d'esprit sur le terrain » Trévor Clévenot (réceptionneur-attaquant de l'équipe de France) : « Après le résultat du premier match, on était forcément sous pression. On est entrés avec un autre état d'esprit sur le terrain, plus de sourire, plus de joie, on s'est exprimés. Elle était là, la clé du match. Il faut que l'on continue à s'exprimer, juste jouer. Essayer de varier, de défendre, de ne pas être trop mécaniques. Sur ce plan, c'était bien. La victoire fait du bien. Gagner, c'est quelque chose que l'on doit entretenir. Il faut vite se plonger sur le match contre les Argentins. C'est important de gagner pour rester en vie, mais c'est loin d'être fini. » Laurent Tillie (sélectionneur de l'équipe de France) : « On est encore un peu convalescence. On veut tellement bien faire, on s'est tellement investis. C'est vraiment dur. On le voit encore, ça grince un peu partout. Mais on a réussi à gagner 3-0. Le Brésil avait beaucoup plus galéré contre eux. On a réussi à mettre la pression au service, au block, à être constants. C'était important aussi de changer un peu, d'amener tout de suite une dimension plus physique avec l'entrée d'Antoine (Brizard). Et c'était important aussi de simplifier le jeu, de prendre un peu plus de risques au service et d'être un peu plus propres au block. La Tunisie, ce n'est pas les États-Unis, mais sans dénigrer, c'était vraiment important de gagner 3-0. Le volley est l'un des sports les plus mentaux. On ne peut pas garder la balle, on est toujours sous pression de l'adversaire. Mais on oublie vite, pour se recentrer sur l'Argentine qui est un match couperet de nouveau. » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles