JO - Volley (H) - Laurent Tillie, sélectionneur de l'équipe de France, après la qualification en demies aux JO de Tokyo : « Ce n'est pas un aboutissement »

·2 min de lecture

Si le sélectionneur de l'équipe de France a parlé d'exploit après la victoire des Bleus contre la Pologne (3-2) ce mardi en quarts de finale des JO de Tokyo, le technicien ne compte pas s'arrêter là. « Comment avez-vous réalisé cet exploit contre la Pologne ?
La Pologne, c'est l'équipe la plus forte intrinsèquement, avec le Brésil et la Russie, mais avec une réception plus stable et un joueur extraordinaire, vous l'avez tous vu (Wilfredo Leon). Il fallait rester concentrés, rester dans notre jeu sans s'énerver, surtout rester simple dans ce qu'on faisait. On avait déjà pris deux fois 3-0 sur des tournois qui comptaient contre la Pologne, la qualification olympique et la 3e place à Bercy. On remet bien (il souligne le mot) les pendules à l'heure, c'est parfait, on est dix fois plus contents d'être là en demi-finales qu'à la 3e place européenne. lire aussi Benjamin Toniutti : « Une soirée mémorable » Que représente cette qualification pour le volley français ? Encore plus lors d'une journée où les basketteurs et handballeurs tricolores se sont aussi qualifiés pour les demies olympiques ?
On ne pense qu'à nous là, pas au basket ou au handball. On ne veut pas penser, on a encore deux matches. Mais c'est un rêve. À Rio, on voulait arriver à ce résultat-là. Mais ce n'est pas un aboutissement. On a deux marches à passer. On ne veut pas se prendre la tête, se prendre pour ceux qu'on n'est pas. On veut juste jouer. On débriefera après. « À force de côtoyer des fous, je deviens fou aussi » Que se passe-t-il sur l'attaque de Leon sur laquelle vous tentez de réceptionner ?
C'est un coup de folie. À force de côtoyer des fous, je deviens fou aussi. Je pensais qu'il n'allait pas faire la différence entre un vrai libéro et moi (rires). Je n'ai pas réussi à contrôler la balle, c'est raté, je me suis brûlé le coude, l'épaule, le dos. » lire aussi Le plongeon de Laurent Tillie pour rattraper un smash polonais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles