Joachim Low : "Aucune autre sélection ne s’est reconstruite aussi vite qu’on ne l’a fait"

Le sélectionneur allemand, Joachim Low, estime que son équipe a su parfaitement rebondir après le Mondial manqué en Russie.
Le sélectionneur allemand, Joachim Low, estime que son équipe a su parfaitement rebondir après le Mondial manqué en Russie.

Eliminée au premier tour de la dernière Coupe du Monde, la sélection allemande est depuis repartie de l’avant. La Mannschaft s’est qualifiée sans trop de peine pour l’Euro 2020, où elle figurera logiquement parmi les candidats au sacre. Un redressement dont s’est félicité Joachim Low, le patron de l’équipe.

Low critique le choix de Nubel de rejoindre le Bayern

Dans un entretien accordé à Goal/SPOX, le très respecté technicien a tenu à mettre en avant le travail qui a été fait pour se remettre à l’endroit après une énorme désillusion. Et il a surtout insisté sur la rapidité avec laquelle ses protégés ont su évacuer cet échec et repartir vers de nouvelles conquêtes. « Bien sûr, à l’Euro, nous espérons aller le plus loin possible. Il est encore trop tôt pour prévoir quoi que ce soit. Mais vous pouvez déjà dire: gérer une reconstruction comme nous l'avons fait et en seulement un an est une chose très positive pour moi, a-t-il tonné. D'autres nations comme la France, L'Angleterre ou les Pays-Bas n’y sont pas parvenues et il leur a fallu deux ou quatre ans pour constituer une équipe performante après un changement de génération. Nous avons terminé les qualifications européennes en tête de notre groupe, malgré la présence de gros concurrents. C'est pourquoi cette jeune équipe me donne de l'espoir. Nous ne sommes peut-être pas les favoris numéros un, mais ces tournois ont toujours leur propre dynamique, comme vous le savez. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Low : « La France est une équipe typique de contres »

Lors du tournoi continental, l’Allemagne va défier la France et le Portugal dans sa poule. Et elle jouera ses matches à Munich. Low a admis que c’était un avantage non négligeable et qu’il faudra en tirer profit. « Nous avons hâte de jouer à Munich devant nos propres fans. Ça sera la période des vacances en Allemagne et c'est un avantage en ce qui concerne l'atmosphère. Mais pas nécessairement en ce qui concerne les adversaires. La France et le Portugal sont des équipes de contre typiques, elles se nourrissent du contre pressing. Si nous agissons en position dominante, la France sera contente que son adversaire dicte le jeu et qu'elle n'ait pas à le faire. Devant leurs propres fans, ils auraient plus de mal dans cette configuration».

Pour finir, Low a aussi exprimé son souhait de pouvoir compter sur un effectif au complet durant cette compétition très importante. Actuellement, de nombreux éléments importants sont à l’infirmerie et un gros doute entoure concernant l’état de forme qu’ils pourraient afficher en juin prochain. « Concernant le Championnat d’Europe, j'espère que mes joueurs resteront en forme et à l'abri des blessures. Leroy Sane et Niklas Süle auront tout le temps dont ils auront besoin à la suite de leurs graves blessures au genou et nous sommes heureux, ils progressent bien», a-t-il conclu.

À lire aussi