Johann Zarco (Ducati) est passé « de héros à zéro en un rien de temps » au GP de Grande-Bretagne

Johann Zarco (Pramac Racing Ducati), à terre sur la piste de Silverstone, juste après sa chute au virage 8. (L. Swiderek/Photo PSP)

Johann Zarco (Ducati) a chuté dès le 5e tour du GP de Grande-Bretagne, alors qu'il occupait la tête de la course, ce dimanche. Le pilote français accuse le coup mais n'abdique pas.

« On peut passer de héros à zéro en un rien de temps », lâchait Johann Zarco à Silverstone. Le pilote français, parti en pole et leader du Grand Prix Moto GP de Grande-Bretagne au moment de tomber au 5e tour, a illustré cet adage à ses dépens, ce dimanche. Le pilote de 32 ans a été « surpris dans le virage 8 », et n'a pu éviter un passage au sol. Un accident qui a mis fin à tout espoir de premier succès en catégorie reine.

Une délivrance qu'il attend désormais depuis 96 Grands Prix, dont huit démarrés depuis la pole. « Pas de chance pour moi aujourd'hui, a-t-il regretté. Les températures élevées m'ont poussé à prendre le pneu medium à l'avant, c'était un bon pneu puisque Pecco (Bagnaia) a gagné avec, mais il semble que pour moi ç'a été la raison de ma chute, on a moins d'adhérence avec. »

lire aussi

Le classement du Grand Prix de Grande-Bretagne

Zarco touché mais pas coulé

« Déçu » après cet abandon, Zarco a reconnu qu'il est « difficile de tout mettre ensemble pour aller chercher cette victoire », qu'il attend depuis ses débuts en championnat Moto GP, en 2017.

Malgré cette mauvaise opération, qui le fait passer de la 3e à la 5e place au Championnat, le Tricolore ne veut pas modifier son approche. « Tu peux te démonter et arrêter, mais je ne vais pas me démonter, ni arrêter non plus ». Au contraire. « J'ai manqué cette opportunité mais je ne peux pas rester là-dessus, j'ai hâte d'être en Autriche », le 21 août pour la prochaine manche.

lire aussi

Le classement du Championnat de MotoGP