Johannes Boe s'adjuge le sprint d'Hochfilzen devant Émilien Jacquelin

Le Norvégien Johannes Boe a remporté le sprint d'Hochfilzen (Autriche) grâce à un tir parfait et consolidé son dossard jaune de leader de la Coupe du monde. Émilien Jacquelin deuxième, Quentin Fillon Maillet septième.

Et de trois ! Vainqueur la semaine dernière en ouverture de la Coupe du monde du sprint et de la poursuite de Kontiolathi (Finlande), Johannes Boe a remis ça ce vendredi en s'adjugeant le sprint de Hochfilzen (Autriche). À nouveau impérial sur les skis (meilleur temps), parfait derrière la carabine (10/10), le Norvégien a récolté la 58e victoire de sa carrière et consolidé son dossard jaune de leader de la Coupe du monde.

lire aussi : Les résultats du sprint de Hochfilzen (H)

Pour rivaliser avec Boe, il fallait donc être sans faute au tir. Ce qu'a failli réussir Émilien Jacquelin, très propre au couché mais qui a abandonné une balle en chemin au terme d'un debout supersonique (17''7). Le double champion du monde de poursuite, par ailleurs deuxième temps de ski (à 30'' de Boe), a donc dû se contenter de la deuxième place (à 43''), son deuxième podium après celui de la poursuite de Kontiolathi (3e).

« Je n'ai pas cherché la vitesse mais l'engagement, a expliqué le Français à la Chaîne L'Équipe. Johannes est vraiment à un très haut niveau et c'est plaisant de se battre face à lui. Ça reste une très belle course mais je ne veux pas m'en satisfaire. Si j'y crois, je sais que j'ai de quoi jouer avec lui. »

Fillon Maillet se contente de la 7e placeLe podium a été complété par le Norvégien Sturla Laegreid (à 46''), auteur lui aussi d'une faute au tir. En retrait la semaine dernière, le double champion olympique et détenteur du gros globe de cristal Quentin Fillon Maillet a réalisé une course correcte (9/10 avec un tir debout en 19''1) mais a dû se consoler avec la septième place (à 1'9''). Antonin Guigonnat a terminé 16e (9/10, à 1'40''), Fabien Claude 26e (7/10, à 1'26''), Émilien Claude 47e (8/10, à 2'33'') et Éric Perrot 69e (6/10, à 3'22'').

Boe va donc s'élancer ce dimanche sur la poursuite avec un matelas très confortable (presque deux balles d'avance).

lire aussi : Toute l'actualité du biathlon