Johannes Klaebo intouchable sur le premier sprint de la saison à Ruka

Johannes Klaebo lors des derniers JO. (F. Seguin/L'Équipe)

Le Norvégien Johannes Klaebo, tenant du gros globe, a remporté ce vendredi le premier sprint classique de la saison à Ruka (Finlande) devant ses compatriotes Even Northug et Paal Goldberg. Premier Français, Jules Chappaz s'est classé 6e.

C'est le retour des habitudes sur le circuit Coupe du monde. Même s'il avait annoncé être moins bien en ce début de saison après quelques pépins physiques, Johannes Klaebo a fait du classique dans le style et la manière ce vendredi à Ruka (Finlande). Intouchable sur ce premier sprint de la saison, le double champion olympique de la discipline a accéléré dès la première bosse en finale pour se balader jusqu'à l'arrivée et se permettre de saluer le public.

lire aussi : Richard Jouve, vainqueur du globe de sprint, de retour à Ruka

Derrière lui, ses compatriotes Even Northug (2e à 1''66) et Paal Goldberg (3e à 1''94) complètent ce premier podium de la saison où on ne retrouve aucun Français, ce qui était la belle habitude de l'hiver dernier.

Cette fois, Lucas Chanavat - sorti dès les quarts de finale après une 5e place en qualifications -, puis Richard Jouve, pourtant le maillot rouge du vainqueur du globe de la spécialité sur le dos et éliminé en demie avec un moteur à sec dans la dernière ligne droite, sont restés à quai, laissant le jeune Jules Chappaz prendre de l'expérience.

Une première finale pour ChappazÀ 23 ans et pour son 12e départ en Coupe du monde, l'ex-champion du monde juniors de distance a rejoint pour la première fois de sa carrière une finale en Coupe du monde. Bien placé sur la première partie de course dans les skis de Klaebo, il a finalement craqué sur la fin, signant tout de même son meilleur résultat (6e).

Chez les femmes, la Suède a également repris ses habitudes en décrochant la victoire par Emma Ribom devant sa compatriote Johanna Hagstroem (2e à 0''91) et la Norvégienne Tiril Weng (3e à 0''93). Vainqueur du globe de la spécialité l'année dernière, la Suédoise Maja Dahlqvist a chuté et n'a pu se mêler à la lutte.

lire aussi : Toute l'actualité du ski de fond