John McEnroe pense que Nick Kyrgios a besoin d'un psy

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kyrgios devrait passer sur le divan selon McEnroe. (P. Lahalle/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Aujourd'hui consultant, John McEnroe estime que le fantasque australien Nick Kyrgios a besoin de dompter ses démons pour être plus présent au haut niveau.

John McEnroe dit toujours ce qu'il pense. La star américaine a évoqué le cas du finaliste du dernier Wimbledon, Nick Kyrgios. Pour lui, le joueur australien qui a cédé en finale contre Novak Djokovic n'a pas besoin d'un coach mais de quelqu'un qui ressemblerait à Sigmund Freud, afin de régler ses problèmes.

« C'est un bon gars, les joueurs l'aiment bien, et il est bien perçu dans le vestiaire, il bosse pas mal pour des oeuvres caritatives, a commenté l'ancien joueur. Mais il a des démons, nous avons tous ce genre de failles, mais la question est de savoir comment vous vous organisez... Mais ce gars n'a pas besoin de coach, c'est un génie quand il joue. » Mais l'Américain, qui est consultant sur les Grands Chelems regrette l'inconstance du joueur australien. Il aimerait qu'il soit plus présent sur le circuit, car à ses yeux, Kyrgios fait un bien fou au tennis, et ne cesse de faire bouger le curseur.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles