Jonas Vingegaard après la 17e étape du Tour de France : « À aucun moment, je n'ai été inquiet »

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Solide leader du général, le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) n'a jamais tremblé au cours de la 17e étape du Tour de France, malgré les attaques de Tadej Pogaçar (UAE Team Emirates).

Jonas Vingegaard, Maillot Jaune et 2e de la 17e étape du Tour de France : « La journée a encore été éprouvante. Tadej (Pogaçar) a placé quelques attaques, mais je suis resté attentif et j'ai été capable de le suivre. Il a gagné l'étape parce qu'une arrivée comme celle d'aujourd'hui (mercredi) ne me convient pas vraiment. Je pense que je vais être mieux sur une arrivée comme Hautacam. Il est clair que dans le final, je me suis retrouvé sans coéquipier et ce n'est pas vraiment l'idéal. Tout ce que j'avais à faire, c'est de suivre Tadej. Mais à aucun moment, je n'ai été inquiet. Avant de me retrouver isolé, j'ai pu néanmoins compter sur l'aide de Sepp Kuss, qui reste l'un des meilleurs grimpeurs du peloton. Je dois m'attendre à être encore attaqué demain (ce jeudi). Il faudra juste rester vigilant car la moindre faute sera exploitée. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles