Jonathan Ikonique

·1 min de lecture

Il y a des images qui paraissent tellement loin, une fois qu'un match a basculé. Au milieu du premier acte, ce mardi soir sur la pelouse du Sevilla FC, Jonathan Ikoné emmenait de son pied gauche une balle de contre pour sortir le LOSC de la torpeur : résultat des courses, un ballon topé et une passe écrasée directement envoyée sur la marmule Marcos Acuña, garde du corps du soir. À ce moment-là, aucun Dogue ne paraissait capable de sonner la révolte, et sûrement pas le Titi parisien, qui manquera même une balle de 2-1 face à Bono juste avant la pause. Pourtant, une bonne heure de jeu et un fabuleux retournement de situation (1-2) plus tard, c'est bien lui qui apparait comme le grand bonhomme de la soirée, salué par l'UEFA avec le titre d'homme du match, le but de la gagne et une deuxième prestation convaincante de rang, après sa démonstration

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles