Jorginho, Londres et lumières

·1 min de lecture

Jorge Luiz Frello Filho, dit Jorginho, est d'abord un paradoxe sur pattes. Un milieu créateur qui ne fait pas de passes décisives. Un spécialiste des penaltys qui ne marque presque jamais dans le jeu. Une individualité qui n'existe qu'à travers le collectif. Le troisième larron du dernier Ballon d'or le dit lui-même : son exercice 2021 échappe à la raison. "C'est absolument surréel. J'utilise souvent cet adjectif, "surréel", parce que ce qui m'arrive est tellement grand que j'ai du mal à y croire. Je n'avais même pas osé en rêver. Que tous ces succès me tombent dessus après tout ce que j'ai vécu, je n'ai pas les mots pour le décrire, le justifier." Depuis quelques mois, le regista de la Nazionale fait l'unanimité. Le bonhomme y verra peut-être une petite revanche personnelle : l'année qui s'achève a sacré la victoire de son football, dont la rythmique, si différente, a longtemps été autant célébrée que…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles