José Luis Chilavert à Strasbourg : problème de poids, déception de taille

On ne l'avait plus vu dans l'Hexagone depuis le 28 juin 1998. Ce jour-là, sous un soleil de plomb et dans un stade Bollaert archi-comble, José Luis Chilavert a longtemps été un obstacle infranchissable. Le gardien d'1,88 m a incarné à merveille l'esprit de résistance du onze paraguayen, arque-bouté en défense et bien décidé à faire dérailler l'équipe de France dès les huitièmes de finale de son Mondial, mais un tir du droit de Laurent Blanc, à la 113e minute, a soulagé tout un pays et ruiné les espoirs d'une Albirroja héroïque. Son capitaine, lui, reste quelque part dans les mémoires du grand public, happé par son charisme magnétique, bluffé par ses innombrables arrêts et fasciné par sa capacité à inscrire des buts, talent ô combien rare chez les derniers remparts. Alors, forcément, quand le RC Strasbourg annonce en novembre 2000 l'arrivée de Chila dans ses rangs, la surprise est de mise. Surtout que le club alsacien…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com