José Mourinho : quand le maître de l'arrogance la joue influenceur apaisé

Andréa La Perna
·1 min de lecture

Aujourd’hui la pression n’est pas sur nous. Quand vous êtes favoris, vous savez que vous l'êtes et vous devez l'accepter. C'est à vous de gérer ce genre de pression et de responsabilité. J’ai connu ça moi-même dans des clubs [comme Chelsea cet été] qui ont été champions sur le marché [des transferts] grâce à des gros investissements”. Mais où est passée l’arrogance de l’autoproclamé "Special One" ? Avant de retrouver Chelsea avec qui il a écrit certaines des plus belles pages de sa carrière, José Mourinho n’a pas joué les gros bras en conférence de presse.

La rédemption du pyromane ?

Pourtant, en l’espace d’une année, l’entraîneur portugais a sorti Tottenham de l’impasse jusqu’à permettre aux Spurs de se battre pour les premiers rôles en Premier League. 14e du championnat au licenciement de Mauricio Pochettino en novembre 2019, le club londonien a bouclé la saison précédente à une inespérée 6e place. Lancé dans une série de 4 victoires consécutives, il était même leader de Premier League avant ce week-end, deux points devant le Chelsea de Frank Lampard. Mais le "Mou" a refusé d'assumer le statut de favori face à son ancien joueur, entraîneur depuis seulement deux ans.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi