Comment Jose Mourinho a redonné le sourire à Manchester United

Après une longue traversée du désert, Jose Mourinho est en train de redonner des couleurs à Manchester United et le sourire aux supporters.

José Mourinho adore Manchester United. Depuis toujours. Ou du moins depuis sa première expérience au Théâtre des Rêves en 2004, lorsque Porto avait éliminé l'équipe de Sir Alex Ferguson de la Ligue des Champions. Il aime rappeler comment Old Trafford l'a impressionné la première fois qu'il y a mis les pieds. La "connexion" qu'il y a ressentie. Le désir qu'il a éprouvé d'entraîner un jour ce club historique. "J'ai toujours eu ce bon feeling avec Man United et je pense que les supporters ressentent la même chose. Je me souviens de mes matches à Old Trafford, ça n'a jamais été pareil dans les autres stades. Il y avait une connexion. J'ai toujours senti qu'un jour j'en serai le manager et c'est arrivé...", expliquait-il lorsqu'il avait rejoint le club.

Partout où il est passé, il a toujours eu cette envie démesurée d'y réussir mais peut-être encore plus à Manchester. Jose Mourinho ne veut pas seulement des titres, comme il en a glané à Madrid ou à Chelsea, le coach souhaite s'inscrire dans la durée, mener sa révolution et redonner une identité à un club qui la cherche désespérément depuis le départ de son Sir. Avec les Reds Devils, le Portugais convoite le long terme. Une relation à durée indéterminée.

Les premiers mois n'ont néanmoins pas été de tout repos. Les différentes parties ont dû apprendre à s’apprivoiser. Lors de la 14e journée, après une seule victoire lors des huit derniers matches de championnat, MU comptait neuf unités de retard sur la quatrième place. 21 journées, 12 victoires et 7 nuls plus tard, seul un petit point sépare le club d'une place en Ligue des Champions. José Mourinho ramène des résultats, redonne des couleurs à United et surtout le sourire aux supporters. Car depuis le départ de Sir Alex Ferguson, l'équipe était mal en point, ennuyeuse, soporifique même. Les supporteurs veulent retrouver des titres, certes, mais par-dessus tout du plaisir. Et il est là le véritable objectif de l'ancien coach de Chelsea : restituer une identité et l'ADN de Manchester United.

Certes, tout n'est pas parfait, le jeu proposé demeure encore parfois brouillon et terne, comme face à Manchester City cette semaine où les Reds Devils n'ont frappé que trois fois au but, mais en seulement quelques mois, il a réussi à imposer quelques-unes de ses idées et à faire déjouer ses adversairesSi le Portugais reste un spécialiste du "bus", il offre tout de même une tactique plus attractive que ses prédécesseurs. Les Reds Devils ont d'ailleurs marqué quatre buts ou plus dans six matches sous José Mourinho (en 4 8rencontres), soit quasiment le double (4) par rapport à Louis van Gaal en 103 matches. Man Utd redevient même imprévisible et parvient parfois à renverser la tendance dans les dernières minutes comme contre Stoke City, où Rooney décroche l'égalisation à la 94e minute, face à Liverpool avec ce but crucial d'Ibrahimovic à la 84e minute ou encore avec cette réalisation du Suédois en FA Cup contre Blackburn, à quinze minutes de la fin, qui a qualifié l'équipe pour les quarts de finale. Le Fergie time est de retour et les supporters en redemandent. 

Points pris par saison depuis le départ de Sir Alex Ferguson

  • David Moyes – 64 points (2013-14)
  • Louis van Gaal – 70 points (2014-15)
  • Louis van Gaal – 66 points (2015-16)
  • Jose Mourinho – 64 points (2016-17) - Et il reste 15 points à prendre d'ici la fin de la saison

L'ancien coach du Real Madrid a également réalisé un recrutement judicieux dès sa première saison. Et pourtant, là encore, les critiques ne l'ont pas épargné mais force est de constater que ses recrues apportent un réel impact à l'équipe. Zlatan Ibrahimovic, qu'on disait terminé à 35 ans et incapable de réussir en Premier League, est cinquième meilleur buteur du championnat avec 17 réalisations. Le Suédois s'est blessé mais a eu une grosse influence sur le groupe, sur le terrain comme en dehors. Paul Pogba commence peu à peu à se défaire du prix de son transfert et à s'épanouir comme à la Juventus. L'ancien de Dortmund, Henrikh Mkhitaryan, a une belle vision de jeu et s'avère être l'un des meilleurs mancuniens de la saison.

Et puis le manager a ramené des titres à Old Trafford. Le Community Shield en début de saison et surtout la League Cup le 26 février dernier. Bien sûr, tout n'est pas parfait. La claque prise contre Chelsea (0-4) et la défaite face au Manchester City de Guardiola (1-2) ont été douloureuses. Rome ne s'est pas faite en un jour et il reste enore du travail, mais le constat est là : huit mois après ce début de saison poussif, Manchester United a remporté deux titres, est tout proche d'une place qualificatiive en Ligue des Champions et a décroché un billet pour les demi-finales de l'Europa League.

Il se murmure que José Mourinho a toujours été le choix de Ferguson pour lui succéder. Et le Sir savait. Le Portugais a d'ailleurs égalé le record d’invincibilité la plus longue de MU lors du match nul contre City (0-0) où il a signé une 24e rencontre d’affilée en Premier League sans défaite !   Il faudra néanmoins patienter jusqu'au mois de mai avant de tirer un vrai bilan de sa saison. S'il remporte la Ligue Europa, le club anglais aura déjà retrouvé un peu de sa noblesse. Mais quoi qu'il en soit, il a déjà redonné un peu de bonheur dans le coeur de supporters mancuniens qui ont bien souffert ces dernières années...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages