Joshua-Klitschko: c'était bien le combat des chefs et le roi, c'est Joshua

Anthony Joshua s'est offert Wladimir Klitschko ce samedi à l'issue d'un combat somptueux, achevé au 11e round sur arrêt de l'arbitre. Le Britannique, qui unifie les ceintures IBF, WBA et IBO, dominé par la maîtrise de l'Ukrainien, a renversé la montagne avec une classe folle.

Immense ! Le terme de combats des chefs, ou combat du siècle, était cette fois tout sauf galvaudé. Anthony Joshua s'est offert le roi Wladimir Klitschko devant 90 000 personnes à Wembley ce samedi, après 11 reprises d'une rencontre titanesque. Malmené, ballotté par l'expérience de l'un des plus grands boxeurs de l'histoire, le Britannique s'en est sorti au mental, avec un feu d'artifice sorti de ses poings au 11e round, qui a contraint l'arbitre à stopper un combat qu'on aurait voulu ne pas voir s'arrêter.

>> Le film de cet incroyable match

La performance est d'autant plus belle que Joshua a terrassé un Klitschko au sommet de son art. Mis au sol au cinquième round sur un enchaînement supersonique de son jeune adversaire, l'Ukrainien a totalement inversé la tendance par la suite. Mobile, précis, malin aussi, Klitschko a pris l'ascendant et semblait promis à une victoire aux points. Mais quand Joshua est sorti de sa boite, le poids de l'histoire n'a pas suffi pour épargner l'Ukrainien, terrassé par un uppercut puis une avalanche de crochets. Par deux fois il s'est relevé, mais la messe était dite, et l'arbitre a dû couper court.

Joshua réclame Fury

"Je tiens à dire qu'il faut toujours respecter son adversaire, rester humble et je tiens à respecter Wladimir qui a été un énorme adversaire. Je tiens à lui rendre hommage. J'ai du respect pour n'importe qui monte sur un ring. Si vous ne prenez...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages