Un joueur de l'OM envoie son adversaire en réanimation, il va prendre cher

Ce samedi, l'OM s'est imposé (2-0) en 32e de finale de Coupe de France face à Hyères, pensionnaire de National 2. Un match marqué par l'expulsion d'Eric Bailly auteur d'une énorme faute sur Almike Moussa N'Diaye, hospitalisé en réanimation. Logiquement exclu, le défenseur marseillais risque désormais entre quatre à six matchs de suspension.

Si l'OM peut se réjouir de sa qualification en 16e de finale de Coupe de France après son succès (2-0) contre Hyères, la rencontre a été marquée par un geste dangereux de la part d'Eric Bailly. Le défenseur central a logé ses crampons sur la poitrine d'Almike Moussa N'Diaye, et ce dernier, sorti sur civière, a été admis en réanimation.

Eric Bailly risque gros

Après ce geste non maitrisé et dangereux, la commission de discipline fédérale va rapidement se prononcer sur la sanction contre le défenseur central marseillais. Selon les informations d'RMC Sport, l'international ivoirien risque entre 4 matchs (sanction pour une «faute grossière aggravée») et 6 matchs de suspension ferme, dans le cas où le milieu de terrain hyérois a de l'ITT. D'ores et déjà, Eric Bailly est indisponible pour le déplacement de l'OM à Troyes ce mercredi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une admission en réanimation par précaution

Si ce geste, survenu à la 15e minute, est choquant, le club varois a décidé de prendre toutes…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com