Le joueur de Montauban Kelly Meafua avait consommé de la cocaïne

Kelly Meafua est mort noyé. (N. Luttiau/L'Équipe)

Les résultats des analyses toxicologiques réalisées après le décès du joueur de Montauban Kelly Meafua, début mai, ont révélé qu'il était sous l'emprise de l'alcool et de cocaïne au moment de sauter dans le Tarn.

L'enquête sur le décès de Kelly Meafua est close. Il ne s'agit ni d'un suicide, ni d'une affaire criminelle, mais d'une mort accidentelle. Le parquet de Montauban vient de décider d'un classement sans suite pour « absence d'infraction ».

La justice a décidé de ce classement après l'audition de nombreux témoins et après avoir pris connaissance des résultats des analyses toxicologiques du troisième-ligne de Montauban, qui s'était jeté, le samedi 7 mai, vers 6h30, du Pont-Vieux dans le Tarn.

lire aussi

La mort de Kelly Meafua bouleverse Montauban

Selon nos informations, le joueur présentait un taux d'alcool de 2,34 gr/l dans le sang. Au moment du drame, il sortait de boîte de nuit en compagnie de Christopher Voata, un de ses coéquipiers, et de Saia Fekitoa, le centre international tongien du Racing Club Narbonnais, adversaire plus tôt dans la soirée en Pro D2 (victoire 48-40 pour Montauban).

Toujours selon nos informations, les résultats des analyses toxicologiques ont également révélé la présence de cocaïne dans son organisme. « Il venait d'en prendre avant de sauter », selon une source proche de l'enquête. Cette drogue dure est particulièrement répandue dans le milieu du rugby, comme nous le révélions dans Le magazine L'Équipe, le 15 avril dernier. Kelly Meafua se serait lancé un défi, avant de décider de se jeter dans le Tarn, toujours selon la même source.

lire aussi

Comment la cocaïne gangrène le monde du rugby

Rapidement sur place, les sapeurs-pompiers ont retrouvé le corps sans vie de Kelly Meafua deux heures plus tard, à une trentaine de mètres de son point de chute. Selon l'autopsie, il est mort noyé. Âgé de 31 ans, il était père de trois enfants et allait être papa pour la quatrième fois.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles