Joueurs pros, développeurs, créateurs de studios... ces Français qui règnent sur le monde du jeu vidéo

·1 min de lecture

Cocorico ! Le 2 mai dernier, une équipe française a remporté les Masters européens de "League of Legends" : les joueurs de la Karmine Corp se sont ainsi distingués en finale contre les Britanniques de BT Excel, marquant la troisième victoire tricolore d’affilée dans ce championnat majeur. On ne parle ici ni de football, ni de basket, mais bien d’"e-sport", le jeu vidéo pratiqué comme un spectacle par des joueurs pros. Loin d’être anecdotique, cette nouvelle discipline draine de plus en plus de moyens financiers et de fans : la diffusion de l'événement en ligne a rassemblé jusqu’à 300.000 spectateurs français, tous ravis de voir des joueurs nationaux au sommet de leur art.

Décidément, les Français semblent bien décidés à se faire une place de choix dans l’industrie vidéoludique, la plus lucrative de tout le secteur culturel (elle représente plus de chiffre d’affaires que le cinéma et la musique confondus). En France, ce secteur a enregistré en 2020 un chiffre d’affaires record de 5,3 milliards d’euros, selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell). Une hausse annuelle de 11,3%. Les quelque 1.300 entreprises que compte le pays pèseraient autour de 25.000 emplois.

Qu’ils aient fondé leur studio en France, travaillent comme créatifs pour des majors à l’étranger, montent leur start-up mondialisée où s’illustrent dans l’e-sport, les Français sont bien aux premières loges mondiales. "Nous connaissons une dynamique entrepreneuriale unique", se réjouit Julien Villedieu, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un sous-traitant d’Airbus mise sur les bagages de luxe avec "la technologie de l'aéronautique"
Leur traceur pourrait permettre de retrouver des milliers de conteneurs tombés à la mer
Pass sanitaire : entrée en vigueur de la loi le 9 août, "période de rodage d'une semaine"
Covid-19 : la HAS dénonce les tests salivaires rapides de dépistage, recommandation de prise en charge par la Sécurité sociale suspendue
Boeing s'envole en Bourse, la reprise des livraisons du 737 MAX fait décoller les ventes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles