Le jour où Lille a connu la première embrouille autour de la vidéo

SO FOOT

Mardi 28 mars 2017, 21h47, Stade de France : Antoine Griezmann peut courir au poteau de corner, il vient d'envoyer la gonfle au fond des filets espagnols. Mbappé le rejoint pendant que, sur le banc, Mendy, Bakayoko et Lemar ont la banane. Oui, mais non. Après que le speaker du stade a appelé à scander le nom du buteur, les Monégasques et leurs poteaux bleus font l'ascenseur émotionnel : le VAR, pour Video Assistant Referee, a indiqué à M. Zwayer que Kurzawa était hors jeu au moment de sa passe décisive. L'arbitrage vidéo vient de faire une entrée fracassante en France, lors d'un match de gala.


Une première, vraiment ? Pas si sûr. Car ce mardi soir, les insolents monégasques vont rencontrer un club qui, selon la rumeur, aurait déjà bénéficié de l'arbitrage vidéo. C'était il y a près de quinze ans, le samedi 21 septembre 2002 à 21h55 précisément. Alors que Lille mène 1-0 face à Guingamp, l'arbitre de champ annule un penalty accordé à l'En…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages