Le jour où le RC Lens a invité 45 000 personnes au stade Bollaert

SO FOOT
So Foot

Gervais Martel n'a que 33 ans. Il n'est pas encore président du Racing Club de Lens, mais simple dirigeant. Pourtant, il décide déjà d'un “truc de fou”, comme il le qualifie, dans le cadre du match Lens-Niort du 4 juin 1988. “On était dans la merde, se souvient-il, quatre équipes pouvaient descendre en D2 sur cette dernière journée de championnat, dont Niort, notre adversaire (avec Brest et le PSG, N.D.L.R.). Aucune chance de se rattraper derrière. Les trois quarts de l'équipe quittaient le club à l'issue de ce match. Le président Honvault n'avait pas renouvelé leurs contrats. Vous imaginez la difficulté du truc. On ne pouvait pas rester comme ça. Il fallait faire quelque chose.” En réunion du comité de gestion du Racing, Gervais Martel, qui est patron du journal d'annonces gratuites Le Galibot à la ville, fait une intervention remarquée en pleine séance à quelques jours du match capital. “On va…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi