Une journée "quasi historique" à Misano, avec le retour des pilotes

Léna Buffa
motorsport.com

Après la France ou encore Andorre, c'est l'Italie qui a vu certains de ses pilotes reprendre la piste jeudi grâce à la réouverture du circuit de Misano. Des roulages y sont à présent possibles, à destination des pilotes d'intérêt national et résidant dans la région, et ils ont été 13 à en profiter dès cette première journée. Plusieurs pilotes des catégories Moto2 et Moto3 du Championnat du monde avaient répondu présents jeudi, comme Enea Bastianini, Nicolò Bulega ou encore Mattia Pasini, de même que Michele Pirro ou Lorenzo Savadori, pilotes d'essais respectivement pour Ducati et Aprilia en MotoGP.

Lire aussi :

Aucune wild-card en 2020 : mauvaise nouvelle pour Lorenzo et Guintoli

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

S'agissant bien entendu d'un entraînement et non d'un test à proprement parler, aucun d'eux ne disposait de sa véritable moto de course, l'unique objectif étant de reprendre des sensations de pilotage et non de travailler sur les machines utilisées dans les championnats des pilotes en question. En revanche, ils ont pu découvrir à cette occasion le nouvel asphalte posé à Misano juste avant l'entrée dans le confinement, alors que le circuit situé sur la côte adriatique espère toujours accueillir en septembre le Grand Prix de Saint-Marin. En attendant, les compétitions nationales pourraient reprendre dès le mois prochain.

Les gestes barrières étaient bien évidemment à l'ordre du jour, chacun s'efforçant de respecter une certaine distance physique, alors que les masques et l'usage de gel hydroalcoolique, fourni grâce à des distributeurs, sont également la norme. Une nouvelle manière de vivre à laquelle chacun peu à peu s'habitue mais qui n'empêche plus désormais de suivre un entraînement plus classique après deux mois de confinement qui ont fortement limité les exercices physiques.

"Cela a été une grande émotion. Nous avions hâte de donner un signal de reprise. Dans un moment comme celui-ci, avec la pandémie qui a frappé le monde, cette journée a été quasi historique", commente Giovanni Copioli, président de la Fédération italienne de motocyclisme.

Dans le même temps, l'entraînement en piste s'est poursuivi également en Andorre, où , alors qu'ils sont neuf en MotoGP à résider sur place et à pouvoir profiter de cette piste pour recommencer eux aussi à limer le bitume.

"Normalement, c'est un circuit qui est surtout connu pour les courses sur glace qui s'y déroulent l'hiver", explique Alex Bercianos, directeur du circuit Pas de la Casa, "mais nous avons une très bonne base d'asphalte et ils peuvent travailler principalement sur la technique, car c'est un circuit très venteux, très large et sûr. Le but est que les pilotes qui vivent en Andorre et qui normalement disputent les championnats de MotoGP, Moto2, Moto3 et de Superbike disposent d'un endroit où ils peuvent préparer au mieux le retour à la compétition."

Rossi privé de test sur le Red Bull Ring

Sur le Red Bull Ring également, l'activité a repris puisqu'un test se tient depuis hier, avec la présence notamment de Jonas Folger et Marcel Schrötter. Si le passage de la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche s'est avéré simple à organiser, d'autres pilotes ont dû renoncer à ce test à cause des restrictions de déplacement, et parmi eux .

"Malheureusement, cela ne s'est pas fait à la dernière seconde en raison des règles d'entrée [sur le territoire]", regrette auprès de Motorsport.com Mandy Kainz, team manager du YART, qui organisait ce roulage. "Malheureusement, cela n'a pas fonctionné car il y a des règles d'entrée qui ne peuvent pas être annulées, même avec des noms connus."

Pour le moment, Valentino Rossi s'en tient au tout-terrain, lui qui enchaîne les séances au Ranch et sur des terrains de motocross avec certains membres de la VR46 Riders Academy. Le motocross est également privilégié par Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci. Marc et Álex Márquez, pour leur part, devraient pouvoir reprendre les entraînements à moto dans quelques jours en Catalogne, où ils se trouvent actuellement.

Avec Gerald Dirnbeck

Les photos de la journée de roulage à Misano :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une image à l'autre.

Nicolò Bulega

Nicolò Bulega <span class="copyright">FMI </span>
Nicolò Bulega FMI

FMI

Mattia Pasini

Mattia Pasini <span class="copyright">FMI </span>
Mattia Pasini FMI

FMI

Massimo Roccoli

Massimo Roccoli <span class="copyright">FMI </span>
Massimo Roccoli FMI

FMI

Mattia Pasini

Mattia Pasini <span class="copyright">FMI </span>
Mattia Pasini FMI

FMI

Lorenzo Savadori

Lorenzo Savadori <span class="copyright">FMI </span>
Lorenzo Savadori FMI

FMI

Lorenzo Dalla Porta

Lorenzo Dalla Porta <span class="copyright">FMI </span>
Lorenzo Dalla Porta FMI

FMI

Michele Pirro

Michele Pirro <span class="copyright">FMI </span>
Michele Pirro FMI

FMI

Photo de groupe

Photo de groupe <span class="copyright">FMI </span>
Photo de groupe FMI

FMI

Enea Bastianini

Enea Bastianini <span class="copyright">FMI </span>
Enea Bastianini FMI

FMI

Lorenzo Savadori

Lorenzo Savadori <span class="copyright">FMI </span>
Lorenzo Savadori FMI

FMI

Lorenzo Savadori

Lorenzo Savadori <span class="copyright">FMI </span>
Lorenzo Savadori FMI

FMI

À lire aussi