Juan Pablo Montoya va disputer la saison 2021 avec DragonSpeed

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Après une saison d'absence marquée par une unique participation, aux 24 Heures du Mans, l'équipe DragonSpeed va faire son retour à temps complet en LMP2 dans le championnat du monde d'endurance l'an prochain. La formation américaine, engagée sous l'appellation 10Star DragonSpeed, aura une base à Montmeló, près du circuit de Barcelone, pour aligner une ORECA confiée à . Ces trois pilotes étaient déjà avec DragonSpeed au Mans cette année, mais Montoya n'était pas sur le même prototype que ses deux nouveaux équipiers.

Habitué depuis 2007 à disputé les 24 Heures de Daytona, où il s'est imposé trois fois, l'ancien pilote de Formule 1 et double vainqueur des 500 miles d'Indianapolis s'est tourné vers l'endurance depuis la fin de sa carrière en IndyCar, en 2017. Montoya a fait ses débuts au Mans en 2018 avec United Autosports, prenant la troisième place de la catégorie LMP2, et il a été titré en IMSA avec Penske en 2019. Pour son retour au Mans cette année, sur la #21 de DragonSpeed qu'il partageait avec Timothé Buret et Memo Rojas, le Colombien a été contraint à l'abandon. Après trois saisons en IMSA, il disputera sa première saison complète dans le WEC en 2021.

"Je suis vraiment ravi de rejoindre DragonSpeed pour toute la saison du WEC", déclare Montoya. "J'ai vécu une expérience incroyable avec eux au Mans et je suis impatient de rouler à nouveau sur de nombreux circuits légendaires, avec des personnes fantastiques."

Lire aussi:

Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1 La baisse de performance des LMP2 confirmée pour 2021

DragonSpeed a déjà participé à une campagne complète du WEC, lors de la saison 2019-2010, avec deux prototypes, un en LMP1 et le second en LMP2. Cette année, l'équipe était en ELMS et elle avait aussi un programme partiel en IMSA, qui l'a vu s'imposer en LMP2 aux 24 Heures de Daytona. DragonSpeed vise aussi de bons résultats durant la saison 2021 du WEC, nourissant l'espoir de s'inviter dans la lutte avec les prototypes de la catégorie Hypercar.

"Je suis ravi de cette annonce bien avant le début de la saison", se félicite Elton Julian, le patron de DragonSpeed. "Notre fantastique équipe est restée unie dans une année incroyablement difficile, avec une volonté inédite d'être performants pour Henrik et ses copilotes. Réunir à nouveau Henrik et Ben, en ajoutant l'immense talent et l'expérience de Juan à l'équation, me donne une énorme confiance, non seulement pour jouer le titre dans notre catégorie mais aussi pour de bonnes positions au général le temps que la catégorie principale prenne ses marques."