Judo: Andéol a retrouvé un travail après son émouvant témoignage

Emilie Andéol a fendu l’armure mardi dans un touchant entretien au Parisien. Championne olympique de judo en 2016 à Rio, l’athlète française a révélé être au chômage et confié son spleen d’après JO. Tout en poussant un coup de gueule sur l’absence de sollicitations malgré sa nouvelle notoriété. Son témoignage a été entendu et la Bordelaise révèle avoir déjà retrouvé un emploi. 

Le ministère des Sports l'a contactée

"J'entrevois le bout du tunnel, j'ai trouvé un travail puisque Stéphane Nomis (un ancien judoka qui préside le pacte de performance pour les athlètes de haut niveau, ndlr) m'a proposé de travailler dans sa fondation, explique-t-elle ce mercredi au Parisien. Je vais mettre en place des classes informatiques en Afrique, je vais être utile, j'ai besoin de ça. J'ai aussi reçu plein de messages de personnes me demandant de quoi j'avais besoin." Elle a également été contactée par le ministère des Sports et rencontrera Brigitte Deydier, en charge du suivi socio professionnel de l'Agence nationale du sport, lundi, précise le quotidien.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Emilie Andéol confie avoir reçu de nombreux messages de soutien d'athlètes ayant connu une situation semblable. "C'était un coup de gueule, mais c'est bien si ça peut faire bouger les choses, conclut Emilie. J'y suis peut-être allée un peu fort en disant que je regrettais d'avoir été championne olympique, j'ai été très fière de faire résonner la Marseillaise, mais derrière,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi