Judo - La Fédération Française de Judo demande la réouverture prochaine des clubs amateurs

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dans une lettre ouverte au gouvernement, Jean-Luc Rougé, président de la FFDJA, réclame l'ouverture des clubs pour les moins de 12 ans, ou une fermeture qui n'excéderait pas deux semaines. C'est un cri d'alarme pour la survie des clubs amateurs. Dans une lettre ouverte au gouvernement, le président de la Fédération Française de Judo, Jean-Luc Rougé, témoigne de la « très grande inquiétude des dirigeants de club et du désespoir de beaucoup sur la survie de leurs associations ». Le sport amateur est en effet à l'arrêt depuis le confinement entamé ce vendredi, et les clubs de judo n'y font pas exception.

Ainsi, il émet deux demandes au Premier Ministre . « Si l'école primaire peut rester ouverte, nos clubs devraient aussi l'être au moins de 12 ans », poursuit-il ce dimanche. Toutefois, si la fermeture est maintenue, Jean-Luc Rougé, réélu président en 2016, demande à ce qu'elle n'excède pas une période de deux semaines, sous peine de « dommages irréversibles ». lire aussi Le mouvement sportif lance un SOS à Emmanuel Macron Il rappelle que les familles participent au financement du sport « à plus de 50 % », et que si aucune mesure n'est prise, « les clubs, déjà précarisés, vont mourir. » Dans un communiqué publié le 27 octobre, la Fédération appelait le gouvernement à la « poursuite des activités auprès des jeunes », dans le cadre d'un protocole sanitaire « déjà adapté pour permettre une pratique dans la continuité de l'école ».