Judo - Grand Chelem - Margaux Pinot au tournoi de Paris

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Teddy Riner
    Judoka français
  • Alain Schmitt
    Judoka français

La judoka, qui avait déposé plainte contre son compagnon pour violences, fin novembre, compte parmi la sélection française pour le Grand Chelem à Paris, les 5 et 6 février. Teddy Riner n'en fait lui pour l'instant pas partie. Margaux Pinot compte parmi les quatre sélectionnées françaises dans la catégorie des -70 kg, pour le Grand Chelem à Paris, les 5 et 6 février prochains. Championne olympique par équipe mixte l'été dernier à Tokyo, la judoka de l'Étoile Sportive de Blanc-Mesnil avait porté plainte fin novembre suite à des violences présumées subies par Alain Schmitt, son compagnon et ex-entraîneur de club. Lequel a été relaxé par le tribunal le 30 novembre dernier. Bien que choquée et marquée physiquement, la jeune femme de 27 ans avait assuré vouloir poursuivre sa carrière. Après avoir pris du temps en famille, elle devait retrouver le chemin de l'entraînement. Teddy Riner n'est pas, pour l'heure, dans la sélection pour Paris Un retour à l'entraînement que Teddy Riner doit lui aussi effectuer début janvier après sa longue pause post-olympique, marquée par une parenthèse, le 14 novembre dernier à Perpignan, afin de participer aux Championnats de France par équipes, avec son club le PSG judo (3e). Touché aux cervicales, le décuple champion du monde des lourds avait déclaré forfait pour la Ligue européenne, le 11 décembre à Prague, remportée par son club. Pour l'heure, Teddy Riner n'est pas dans la sélection des +100 kg pour Paris, en février. Mais il reste une place disponible puisque seulement trois noms (Cyril Maret, Joseph Terhec, Guerman Andreev) sur quatre ont été annoncés par le comité de sélection de la Fédération française de judo ce lundi. lire aussi Toute l'actu du Judo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles