Judo - Paris Grand Slam - Paris Grand Slam : le geste qui a fait chuter Teddy Riner décrypté

L'Equipe.fr
L’Equipe

Stéphane Traineau, directeur des équipes de France, analyse le mouvement qui a fait chuter Teddy Riner pour la première fois en 155 combats, dimanche au 3e tour du Paris Grand Slam. « Déjà, cela rappelle que Teddy est un être humain, on l'avait un peu oublié. Dès le premier tour, on me demandait ce qu'il se passait. Ça fait longtemps qu'il n'a pas combattu à Bercy et c'est dur, il y a un peu de pression, il est attendu par le public. Les adversaires se préparent, ils s'entraînent, tout simplement. Après, je pensais qu'il était lancé quand même. Riner battu après 154 victoires consécutives Mais le Japonais (Kokoro Kageura), il l'avait rencontré au Brésil au premier tour. C'est un match qui avait duré, un match serré. C'est un adversaire petit, qui passe en-dessous, gaucher, décalé, qui ne plaît pas beaucoup à Teddy. Un peu dans le style de l'Autrichien au 2e tour. Pour aller chercher la manche, ce n'est pas évident. « C'est une très belle technique d'esquive du Japonais » On va essayer de positiver, il était dedans. Il lance uchi mata mais passe à côté. C'est ce qu'on appelle uchi mata sukashi, Teddy lance uchi mata, le Japonais esquive et contre. Ça rappelle l'action qui permet à David Douillet de battre Shinichi Shinohara en finale des Jeux à Sydney (2000). En clair, le Japonais esquive et comme Teddy a lancé sa jambe dans le vide, on accentue avec les bras et on passe à côté. C'est une très belle technique d'esquive faite par le Japonais. « Peut-être que ça va le pousser à s'engager encore plus dans l'entraînement » Bien sûr, ce n'est pas l'objectif de la saison. C'est près de dix ans d'invincibilité qui tombe, 154 victoires d'affilée. Mais je suis convaincu que Teddy est un immense champion. Peut-être que ça va le pousser à s'engager encore plus dans l'entraînement, il est déjà très investi. Maintenant, il aura aussi un goût de revanche, pour continuer à être le patron et le montrer à Tokyo. C'est une bonne claque dans la gueule qui va lui donner la rage, l'amener à être plus affûté. On voit bien que, physiquement, il est loin de son meilleur niveau. Même sur les deux premiers combats, il a eu du mal avec sa main gauche, à attraper la manche de son adversaire, à tirer, à aspirer. Teddy, il a un judo de percussion. On a vu qu'il manquait tellement de percussion qu'il est passé à côté. S'il est en haut de la boîte le 31 juillet, on dira que c'était la claque qu'il fallait pour aller chercher ce troisième titre olympique. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi