Judo - Teddy Riner répond aux critiques qui ont suivi ses propos sur le vaccin anti Covid et les médailles françaises espérées aux JO 2024

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Teddy Riner avait tenu des propos sur le vaccin anti Covid et les médailles françaises espérées aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, qui avaient fait polémique. Il a rétabli quelques vérités, vendredi dans un entretien accordé au Parisien. Cette semaine, Teddy Riner, champion olympique par équipes aux Jeux de Tokyo et médaillé de bronze dans la catégorie des poids lourds, s'est retrouvé au coeur de deux polémiques. La première s'est déroulée lundi, quand les médaillés français des JO ont été invités à l'Élysée pour y rencontrer Emmanuel Macron, le Président de la République. Ce dernier avait déclaré que les résultats obtenus à Tokyo par la délégation française (33 médailles dont 10 en or) n'étaient pas conformes à ce qui était espéré. S'en était suivi une projection - ambitieuse - sur les podiums tricolores aux JO de 2024 qui auront lieu à Paris, avec 70 à 90 médailles mentionnées. Riner avait de son côté affirmé : « Se dire qu'on va faire 90 médailles à Paris 2024, j'aimerais y croire ! Mais il fallait investir déjà sept ans en arrière dans le sport, massivement ». Teddy Riner « Non, je n'ai jamais attaqué le Président de la République » Mais, vendredi dans Le Parisien, Teddy Riner a tenu à rectifier le tir. Oui, il a tenu ces propos, mais avant la réception à l'Élysée et le discours du Président de la République. « Alors, c'est complètement faux lorsqu'on dit que j'ai taclé le Président Emmanuel Macron. [...] Non, je n'ai jamais attaqué le Président de la République. Son discours lundi soir était juste. Oui, nos résultats à Tokyo n'étaient pas aussi bons qu'on aurait pu espérer, oui, on va faire en sorte de faire mieux en 2024. Et ce que j'ai dit concernant le fait que, pour avoir 90 médailles en 2024, il aurait fallu investir bien avant, je le pense, mais j'ai prononcé ces mots avant la réception, et donc absolument pas en réponse à une soi-disant engueulade du Président. » lire aussi Teddy Riner : « Une grande fierté d'être décoré » à l'Élysée après ses médailles olympiques La seconde polémique qui a touché le double champion olympique des lourds (2012 et 2016) et décuple champion du monde (lourds et toutes catégories) concerne le vaccin anti Covid. Mardi sur RTL, il avait certifié qu'il n'était « pas là pour dire "Vaccinez-vous !" Certes la finalité est collective, mais la décision reste personnelle ». Il lui avait alors été reproché de ne pas être favorable au vaccin ou de ne pas s'engager davantage. Teddy Riner « Je ne me suis pas fait tirer les oreilles » « Je me suis fait vacciner dès que j'ai pu, a précisé Teddy Riner au Parisien. Parce que je voulais me protéger, parce que je voulais protéger mes proches et les plus fragiles, parce que je voulais préparer les Jeux de Tokyo sereinement. Parce que, personnellement, je pense que c'est la solution pour régler le problème. On ne m'a pas obligé et je n'ai pas honte de dire que je suis vacciné. Mais ce n'est pas mon rôle de dire aux gens "Vaccinez-vous !" ». Et le judoka français d'enchaîner : « Je ne supporte pas [...] qu'on ne retranscrive pas les choses telles que je les ai dites et dans le bon contexte. [...] Qu'on ne vienne pas dire qu'on m'a demandé de corriger des propos parce qu'ils ont fait polémique, c'est moi qui rétablis les choses. Non, je ne me suis pas fait tirer les oreilles. » lire aussi Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles