Julian Alaphilippe absent du Tour de France : les tendres confidences de Marion Rousse, sa compagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Français ne pourront pas vibrer au rythme des exploits de Julian Alaphilippe sur la 109e édition du Tour de France qui s'est élancé vendredi 1er juillet 2022. En effet, le coureur n'a pas été sélectionné par son équipe alors qu'il se remet d'une grave chute dont il a été victime le 24 avril 2022, lors de la Liège-Bastogne-Liège. Une décision comprise par le principal intéressé même s'il a assuré qu'il était forcément très déçu, dans les colonnes de L'Equipe, lundi 27 juin 2022. "Je ne sais pas si j'aurais pu être compétitif sur trois semaines. Faire le Tour sans être à 100 %, ce n'est pas un cadeau", avait-il confié. De son côté, sa compagne, Marion Rousse, a également réagi à l'absence du père de son fils dans les colonnes du Journal du Dimanche, le 2 juillet 2022. "Il est le chouchou des Français, habitué aux coups d’éclat. Chaque année depuis 2018, il a dynamité la course. Donc, oui, il va nous manquer."

Celle qui partage le même amour du vélo que Julian Alaphilippe a expliqué avoir eu un "pincement" au cœur en apprenant qu'il ne pourrait pas prendre le départ du Tour de France cette année. Malgré tout, en amoureuse du cyclisme qu'elle est, elle ne doute pas que le Tour sera tout de même, encore une fois, très intéressant à suivre. "D’autres concurrents n’ont pas peur et sont capables d’attaquer de loin. Ça sera un beau Tour." Tous les espoirs reposent sur Tadej Pogačar, double tenant du titre. La question qui se pose : est-il capable de réaliser l'exploit remporter le Tour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles