Julien Lyneel arrête sa carrière en salle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Julien Lyneel, réceptionneur-attaquant international, a annoncé l'arrêt de sa carrière en salle, au lendemain du titre de champion de France décroché avec Montpellier.

On ne verra plus Julien Lyneel, 32 ans, sur les parquets des salles de volley, après treize saisons professionnelles d'une carrière commencée à Montpellier en 2009 et bouclée dans sa même ville natale mercredi soir, avec un premier titre de champion de France.

« Lendemain du sacre, la tension n'est toujours pas redescendue, a écrit le réceptionneur-attaquant sur Instagram. On en a rêvé, je l'ai rêvé ! On l'a fait ! Champion de France sous les couleurs de mon club de coeur. [...] Après la célébration, c'est le moment pour moi de vous partager [...] une décision qui n'a pas été simple à prendre. Hier (mercredi), je jouais mon dernier match de volley en salle. »

En France, Lyneel n'aura porté que le maillot de Montpellier, où il a été formé avant d'intégrer le centre national en 2008, puis d'y signer son premier contrat professionnel en 2009. En 2015, il avait pris le chemin de la Pologne pour une saison avec Rzeszow (finaliste du championnat), puis de Ravenne en Italie, avant de s'envoler pour une saison à Shanghai (champion de Chine en 2018). Il avait ensuite retrouvé la Pologne, à Jastrzebski Wegiel, puis l'Italie la saison passée, à Vibo Valentia.

220 sélections et un titre de champion d'Europe

Victime d'une luxation à l'épaule droite en décembre 2020, Lyneel avait écourté sa saison italienne, rentrant à Montpellier pour se faire opérer, avant de reprendre son poste dans le club héraultais en septembre dernier. Des douleurs récurrentes au genou l'ont empêché de remplir pleinement son rôle, jusqu'à la finale du championnat remportée mercredi face à Tours.

Les blessures ont également entravé sa carrière en équipe de France, qu'il a quittée dans la douleur en juin 2021 pendant la Ligue des nations à Rimini, un mois avant les Jeux Olympiques de Tokyo, qu'il n'a pas disputé. L'ambianceur au maillot numéro 8 restera donc à 220 sélections en bleu depuis 2011, un titre de champion d'Europe en 2015 et quatre podiums en Ligue mondiale/des nations (or en 2015 et 2017, argent en 2018, bronze en 2016).

Le réceptionneur-attaquant a cependant laissé la porte ouverte à un nouveau défi, peut-être sur le sable en beach volley ? « Ne dit-on pas [...] que le meilleur reste à venir ?, a-t-il écrit pour conclure son post. Stay tuned... »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles