Jusqu'en Ukraine, les bahloulistes s'arrachent le maillot du prophète

SO FOOT
·1 min de lecture

Depuis sa naissance en juillet dernier, le tout jeune club du FC Metal Kharkiv, pensionnaire de troisième division ukrainienne, avait à peine vendu une centaine de maillots. Mais ça, c'était avant l'arrivée de Farès Bahlouli. La signature surprise de l'ancien espoir de l'Olympique Lyonnais, annoncée le 9 mars dernier, a suscité un engouement sans commune mesure parmi les supporters des Gones, inarrêtables dès qu'il s'agit de couver les pépites issues du centre de formation. En quelques jours, le FC Metal a reçu des dizaines de messages de sympathie, mais aussi de (très) nombreuses demandes de maillots - et c'est un euphémisme.

À la baguette : le trublion @Jean_Fion, bien connu au sein de la fantasque communauté Twitter de l'OL et adepte de boutades en tout genre. Bahlouliste invétéré, il émet rapidement le souhait d'obtenir un maillot de l'icône lyonnaise dans son nouveau club. Problème, celui-ci n'a pas de boutique en ligne.…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com