Jusqu'où peut mener la folie lensoise ?

·1 min de lecture

La légende raconte qu'autour de Bollaert, les soirs de victoire, les kilos de patates s'écoulent encore plus vite dans les friteries. Histoire de se remettre de ses émotions : Lens régale, a la dalle et s'est offert un récital face à des Troyens fantomatiques. Les américains-saucisses ont donc coulé à flot, et Franck Haise est venu s'installer en conférence de presse avec une banane qui en disait long sur la satisfaction du bonhomme : "On a quasiment tout maîtrisé. Jusqu'à la 95e minute, on faisait du contre-pressing et on laissait des un-contre-un pour récupérer le ballon haut. C'est ce que j'ai demandé à la pause. À un moment donné, sur une situation offensive, on est à huit dans la surface de réparation. C'est ce que l'on recherche." Et ce qui explique la maîtrise artésienne, autour d'un triptyque offensif Kalimuendo-Kakuta-Saïd où il y "…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles