Justice - Affaire Pistorius - Une procédure de demande de libération anticipée pour Oscar Pistorius

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ayant purgé la moitié de sa peine de prison (13 ans et 5 mois), l'ex-star paralympique Oscar Pistorius va entamer sa procédure de demande de libération anticipée, mais il devra d'abord rencontrer les parents de son ex-compagne, Reeva Steenkamp, qu'il avait abattue en 2013. Selon l'agence de presse américaine Associated Press, Oscar Pistorius pourrait bientôt sortir de prison puisque, en vertu de la loi sud-africaine, il est en droit de faire une demande de libération anticipée après avoir purgé la moitié de sa peine (13 ans et 5 mois) pour le meurtre extrêmement médiatisé de sa compagne, la modèle Reeva Steenkamp, lors de la nuit de la Saint-Valentin 2013. D'abord condamné pour homicide involontaire à six ans de prison en 2016, l'ex-star des pistes, surnommé Blade Runner en raison des lames de carbone sur lesquelles il courait, avait vu sa peine aggravée l'année suivante, après requalification de son acte en meurtre, une peine qu'il purge dans la prison d'Atterridgeville, à Pretoria, capitale où avait eu lieu le drame. Les Steenkamp souhaiteraient remettre en cause la version de Pistorius Selon AP, les parents de sa victime, Barry et June Steenkamp, auraient été très surpris d'apprendre que Pistorius était libérable depuis juillet et pensaient qu'il ne le serait pas avant 2023. Mais, selon la procédure judiciaire en place en Afrique du Sud, Pistorius devra d'abord rencontrer les Steenkamp avant d'espérer être libéré. Or, cela n'a toujours pas été planifié à ce jour. Pistorius (34 ans), star des Jeux valides de Londres en 2012 auxquels il avait obtenu le droit de participer, a toujours prétendu avoir tiré à plusieurs reprises à travers la porte des toilettes dans lesquels se trouvait sa compagne en pensant qu'il avait affaire à un cambrioleur. Selon leur avocate Tania Koen, les Steenkamp comptent demander à rencontrer Pistorius en face-à-face pour remettre en cause sa version. Après cette rencontre, ils pourront formuler une recommandation à l'administration pénitentiaire. lire aussi L'Équipe Explore : Mortelle Saint-Valentin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles